Les PME en France

Soutien du gouvernement et attentes envers l'avenir

ProntoPro a demandé à 630 professionnels et propriétaires de petites et micro-entreprises quel était leur niveau de satisfaction vis-à-vis des autorités locales et nationales.
Le rapport présente un aperçu des meilleures et des pires régions du pays en ce qui concerne la difficulté à démarrer une entreprise, la complexité de la bureaucratie, l'évaluation de la politique du gouvernement, et les attentes pour l'avenir.

Soutien de l'Etat

75%

Insuffisant

Soutien des régions

67%

Insuffisant

Optimisme envers l'avenir

62%

Amélioration de la situation

Prévisions du chiffre d'affaires

67%

Prévoit une croissance

2019 Enquête annuelle en France

Enquête consacrée aux petites et moyennes entreprises en France

Aperçu

Le sondage montre que, la Nouvelle Aquitaine serait la meilleure région pour entreprendre et surpasserait la région Ile-de-France ! De plus, les français seraient davantage positifs concernant le futur de leur entreprise, même si des différences apparaissent selon les régions, le sexe et l'âge des entrepreneurs. Concernant les femmes entrepreneures, elles se montrent plus optimistes concernant l’avenir de leur entreprise en dépit du faible taux de soutien qu’elles reçoivent de la part des différentes institutions. Malheureusement, les français se sentent très peu soutenus dans leurs démarches, cependant ils considèrent le soutien des régions plus important que celui de l’Etat.

Difficulté à démarrer une entreprise

Difficulté à démarrer une entreprise

Complexité de la bureaucratie

Complexité de la bureaucratie

Evaluation de la politique fiscale du gouvernement

Evaluation de la politique fiscale du gouvernement

"On a un problème de clarté en France. En tant que professionnel, je ne sais pas vers qui me tourner, qui est mon interlocuteur dans mon secteur. Le dialogue devrait être de meilleure qualité, si on veut aller plus loin"

Vincent - Electricien - Bordeaux

"Mon travail n'est pas commun, mais malgré tout les autorités locales ici proposent des événements de soutien qui se sont avérés très utiles pour mon activité."

Marie-Charlotte - Coach personnel - Marseille

"La bureaucratie en Bourgogne est trop lourde. Non seulement, cela ne facilite pas l'entrée des jeunes dans le monde du travail, mais surtout cela rend notre quotidien pénible"

Thomas - Services de dépanage - Dijon

Attentes envers l'avenir

Prévisions de croissance par activité et par chiffre d'affaires

Malgré la perception négative des autorités, les professionnels français sont positifs en ce qui concerne l'avenir. La plupart des personnes interrogées se définissent comme optimistes quant au développement de leur entreprise et au chiffre d'affaires qu'elles peuvent générer. Une France qui confirme donc la relance de son économie, à laquelle s'ajoute un chiffre important sur les possibilités d'emploi pour l'avenir : 93,9% des entrepreneurs interrogés voient en effet comme stable ou croissant le nombre de salariés dans leurs activités.

La place des femmes dans le monde entrepreneurial

Cette enquête a permis de démontrer que la part des jeunes femmes dans le monde entrepreneurial augmente et que désormais la parité règne au sein des nouvelles générations. Il est aussi démontré une évolution de la situation des femmes occupant des postes à temps plein. Les femmes travaillent autant que les hommes au succès de leur entreprise. De plus, même si elles se sentent généralement moins soutenues dans leur démarche, elles demeurent plus positives envers l’avenir de leur entreprise que les hommes.

Comment l'optimisme est-il réparti en France ?

Des facteurs sociaux, culturels ou de genre influencent-ils l'optimisme des professionnels ? C'est ainsi que l'optimisme varie en fonction des facteurs étudiés. Qui était le plus optimiste et le plus pessimiste, en fonction des variables suivantes: ancienneté de l'entreprise, temps de travail hebdomadaire, âge et taille de l'entreprise.

En général, qu'attendez vous du futur de votre secteur ?

Optimisme ancienneté de l'entreprise

Les nouveaux entrepreneurs sont 18,6% plus confiants en l'avenir de leur secteur que ceux qui ont une expérience de plus de 20 ans.

Qu'attendez vous du futur de votre entreprise ?

Optimisme age

Les entrepreneurs de 20-35 ans sont 10% plus optimistes concernant l'avenir de leur entreprise dans les 12 prochains mois que les entrepreneurs de plus de 60 ans.

En général, qu'attendez vous du futur de votre secteur ?

Optimisme nombre d'employés

Les PME de plus de 10 salariés sont 12% plus confiantes en l'avenir de leur secteur que celles entre 2 et 5 salariés.

Que pensez-vous que les 12 prochains mois apporteront à votre entreprise ?

Optimisme temps de travail hebdomadaire

Les entrepreneurs travaillant moins de 5 heures par semaine, sont 7% moins optimistes envers l'avenir de leur entreprise que ceux travaillant entre 15 et 30 heures.

Conclusions

Notre enquête a mis en évidence, sur la base des réponses obtenues par les professionnels français, 5 facteurs clés pour l'amélioration des conditions de travail en France.

Soutien

Les professionnels français ne se sentent soutenus ni par les autorités locales, ni par le gouvernement national, ce qui implique un manque de confiance et un sentiment d'abandon.

Parité

Bien que certaines données soient encourageantes, les femmes se sentent moins soutenues dans leur démarche entrepreneuriale.

Plus de pouvoir aux régions

Le soutien apporté par les régions est plus élevé que celui de l’Etat. Et de manière générale, le travail de l’Etat est bien moins apprécié que celui des régions. Nous constatons aussi que la présence de l’Etat ne favorise pas l’emploi, bien au contraire. Nous sommes donc en droit de nous demander si la politique entrepreneuriale ne devrait pas être décentralisée ?

Bureaucratie et fiscalité

Les professionnels français la perçoivent comme compliquée. Un chiffre qui est directement proportionnel au découragement à la création de nouvelles entreprises.

Formations

Bien que présentes, les formations proposées par les régions sont insuffisantes. La France est en retard par rapport à ses voisins européens.

Méthodologie de l'enquête

De novembre 2019 à janvier 2020, le questionnaire utilisé pour cette enquête a été rempli par environ 630 professionnels et propriétaires de PME dans toute la France. Un échantillon très hétérogène de travailleurs employés dans plus de 500 catégories de services a été sondé : des plombiers aux avocats, en passant par les coachs personnels et même les psychologues ; âgés de 20 à 65 ans ; à temps partiel et à temps plein. Les réponses proviennent des 12 régions métropolitaines (excepté la Corse).
L'Observatoire, une recherche menée par ProntoPro au niveau international en Italie, en Allemagne, en France, en Espagne, en Autriche et en Suisse, donne un aperçu des meilleures et des pires régions des pays respectifs en ce qui concerne la création et la gestion de PME en fonction de divers facteurs, parmi lesquels : la perception du soutien des institutions locales et du gouvernement, la réglementation fiscale, les conditions de travail, la bureaucratie et les attentes pour l'avenir.
Le questionnaire comprend 26 questions et est divisé en deux parties ;
- Questions 1 à 16 : Informations liées aux sentiments, permettant d’établir des évaluations.
- Questions 17-26 : Informations démographiques.

Télécharger le rapport

Souhaitez-vous recevoir plus de détails sur la recherche ?

Ecrivez à presse@prontopro.fr