Céline Payan Granier professionnel ProntoPro

Doreur ornemaniste

Informations

Vous êtes un particulier, un professionnel, une collectivité, un amateur d'art, un curieux désireux d'apprendre. Vous souhaitez faire restaurer un objet (cadre, miroir, meuble, etc.) ... En savoir plus obtenir un devis. Vous souhaitez rénover des objets dans un esprit contemporain . Vous souhaitez acheter un objet, commander une composition. Vous souhaitez suivre un stage, une formation. Nous sommes à votre écoute pour toute commande particulière. Nous faisons une proposition détaillée.

Avis

Aucune évaluation

Photos

Position

Pin
Rue Auguste Fabre 13250 Saint-Chamas

Interview

  • Pourquoi êtes-vous différent de vos concurrents directs ?

    En 1998, des études universitaires en Lettres Modernes me conduisent à l'obtention d'une maîtrise, je présente un mémoire sur un manuscrit du XIII siècle, Le Partonopeu de Blois. Cette entrée dans l'univers du manuscrit attise ma curiosité et j'explore l'iconographie moyenâgeuse dans les Ateliers d'Or et de Pigments de Sylvie Constantin jusqu'en 2015. Exploration des techniques picturales du ​Moyen Âge, fabrication des pigments organiques selon les recettes de l'époque et découverte de la pose de la feuille d'or sur parchemin. La fascination pour cette matière ne cessera de solliciter ma curiosité jusqu'à entamer une formation en dorure auprès d'Alain de Saporta (Saint-Zacharie) et obtenir un diplôme de doreur-ornemaniste. Je me forme à la restauration de bois doré auprès d'Hélène Langlet Atelier Lnor (Avignon) et de Géraldine Arbore (Lyon). En 2017 j'ouvre l'atelier Or & Dcor dans les bâtiments de La Poudrerie royale de Saint-Chamas avec le relieur Carole Vacca.

  • Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

    Découvrir un nouvel objet et l'examiner, expliquer ce qu'il est possible de faire et comment. Etre dans mon atelier avec les prodtuis, les objets. Examiner et détailler les étapes du travail, et se mettre à l'ouvrage. Certaines étapes sont laborieusement comme le ponçage ou encofre la reconstitution des moulures mais ce sont des étapes primordiales et qui nous font connaître sur lequel on travaille.Lorsqu'on arrive à la pose de l'assiette il y a comme une exitation à voir le résultat des étapes précédentes. La pose de l'or est un moment très particulier, où l'on est très concentré mais ce n'est pas le dernier moment, vient ensuite la patine et la vision de l'objet terminé.

  • Quelles questions vous posent en général les clients et comment répondez-vous ?

    Dans le cadre de la restauration de bois doré, le client s'interroge sur la possibilité de réparer son objet et sur le coût. Il faut établir un dialogue autour de l'objet, d'une part afin que le client ait confiance dans le fait de vous confier un objet de valeur, pour cela il faut lui expliquer les étapes de restauration en détail, d'autre part il est important de savoir l'idée que le client se fait de l'objet une fois restauré non seulement afin de liui expliquer ce qui est réalisable dans le respect de l'objet et de son histoire mais aussi afin de respecter la volonté du client. La question du coût se résoud d'elle même si ce dialogue est frutueux et la confiance est instaurée.

  • Souhaitez-vous fournir quelques informations particulières sur votre travail ?

    Mon travail demande des compétences diverses. Examiner un objet et évaluer l'intervention à proposer.un objet à restaurer/ En fait chaque cas est unique et si l'expérience est un atout il faut chaque fois se poser les bones questions et effectuer les bons gestes pour faire des propositions en accord avec la valeur de l'objet et la demande du client. Lorsqu'il s'agit d'une création il faut comprendre les attentes de chacun. Ce qui chaque fois m'interpele est ce contact avec un objet et son histoire, le fait de faire des gestes ancestraux avec des recettes particulières et ainsi de partager par le geste et la connaissance le savoir faire et l'expérience de toute une lignée de doreur ou d'enlumineur. Dans le cadre de la création d'illustration ou d'objets contemprorains, il est question de mettre de savoir faire et de le réinterpréter pour trouver d'autres possibilités et d'autres formes