Le portail des professionnels en France

Rechercher Psychologues à Angers

Découvrez les meilleurs 11 près de chez vous


Comment fonctionne ProntoPro

Comparer

Des dizaines de professionnels certifiés sont prêts à vous aider

Choisir

Vérifiez le prix, les photos et les commentaires.

Contact

Écrivez aux professionnels directement dans le chat.

Gratuit et sans engagement.


Trouvez un Psychologue à Angers

Cabinet de Psychologie ~ Clothilde Le Manac'h

Cabinet de Psychologie ~ Clothilde Le Manac'h

Clothilde Le Manac'h

Angers

La psychologue s’intéresse à la vie psychique sous diverses formes. Ma pratique est centrée autour de l’accompagnement et de l’aide au développement du sujet. Mon rôle est d’accompagner la personne vers un nouvel équilibre e…

Christine CHAPUIS - Haptonomie

Christine CHAPUIS - Haptonomie

Christine Chapuis

Verrières-en-Anjou

Christine Chapuis – Psychopraticienne Clinicienne Haptothérapeute Je vous accompagne en haptonomie selon vos besoins, votre situation et vos attentes : *Haptonomie périnatale (préconceptionnelle, PMA, pré et post natale - a…

NL

Nathalie Legiec; prise en charge psychologue à Angers

Nathalie Legiec

Angers

Nathalie Legiec est celle qui est responsabilisée en terme de prise en charge psychologue à Angers. Elle est de part sa formation, une psychologue comportementaliste à Angers. Très sollicitée

SM

Psychologie comportementale et cognitive à Angers

Sapriel Magalie

Angers

psychologue couple suivi à Angers psychologie test personnalité psychologie thérapie à Angers psychologie comportementale et cognitive à Angers psychologue couple thérapie Sapriel Magalie

OB

Olivier Bouchon, psychologue arabe à Angers

Olivier Bouchon

Angers

Pour conduire à terme son projet de séance psychologie à Angers, il est beaucoup plus approprié de se confier à Olivier Bouchon, psychologue spécialisé à Angers

VB

Virginie Balderas da Costa à Angers, le psychologue

Virginie Balderas da Costa

Angers

Virginie Balderas da Costa implique un psychologue couple bilan à Angers dans le Maine-et-Loire. Le psychologue adulte arrange des animations et des conférences selon les divers cas de figure présents.

LA

Leray Anne-Marie à Angers, psychologie dialogue

Leray Anne-Marie

Angers

Leray Anne-Marie déploie une psychologie humaniste à Angers dans le Maine-et-Loire. La psychologie dialogue permet d'avoir une sorte de confiance en soi plus adaptée via les séances.

GL

Gwenaëlle Lidec: voir un psychologue à Angers

Gwenaëlle Lidec

Angers

Gwenaëlle Lidec est disponible avec la large liste de ses compétences quand on besoin de voir un psychologue à Angers. Elle reçoit en tant que psychologue familiale.

ML

Mélissa Mestrude; psychologie comportementale et cognitive à Angers

Mélissa Mestrude

Angers

Mélissa Mestrude est une des professionnels de la psychologie comportementale et cognitive à Angers. A la base, il est question d'une psychologue clinicienne à Angers. Elle entreprend des études.

JA

Josette Amirault-Grospas; psychologie entretien à Angers

Josette Amirault-Grospas

Angers

Josette Amirault-Grospas est celle qui exerce et agit sur le mental de ses patients par la psychologie entretien à Angers. Son engagement à la psychologie clinique n'est plus à démontrer.

EB

Estelle Bado, psychologue comportementaliste à Angers

Estelle Bado

Angers

Propriétaire d'une entreprise d'activités de santé humaine, Estelle Bado est psychologue comportementaliste à Angers. Ses soins sont orientés vers la psychologue couple test personnalité ou le soutien psychologique.


L'aide d'un psychologue dans un objectif de compréhension de soi et de changement profond

L'aide d'un psychologue dans un objectif de compréhension de soi et de changement profond - Anabela Parente - Psychologue à Angers

Anabela Parente - Psychologue à Angers

Le travail d'un psychologue est très passionnant, surtout pour ceux qui aiment aider les autres. Anabela Parente a 46 ans. Elle exerce en tant que psychologue clinicienne, psychothérapeute et hypnothérapeute pour adolescents et adultes à Angers. Elle a choisi d’effectuer son cursus universitaire à l’université Paris 8. Ce fut un véritable choix dans la mesure où la formation dispensée permet d’aborder les principaux courants théoriques (psychanalyse, systémique, thérapies cognitivo-comportementales, humaniste et existentielle…), c’est ce que l’on appelle une formation dite « intégrative ». En effet, elle ne souhaitait pas s’enfermer dans un courant en particulier. Cette formation dite « intégrative » lui permet d’utiliser l’outil qui lui semble le plus adapté à la singularité de la personne qui vient la consulter, car chaque personne est unique dans son histoire, son parcours et dans la manifestation de ses difficultés. Parmi les différents courants auxquels elle a été formée, elle a des affinités plus marquées pour les courants humaniste et existentiel, cognitivo-comportemental et systémique. Elle s'est également formée durant deux ans à l’hypnose thérapeutique. Elle intègre cet outil aux prises en charge afin de réactiver des ressources. Elle exerce aujourd’hui en cabinet libéral exclusivement à Angers. Elle est installée seule, mais en tant que psychologue, il est indispensable pour elle de travailler en réseau avec d’autres professionnels tels que les médecins, psychiatres, ou tout organisme de reconversion professionnelle, associations etc… en fonction des problématiques et des demandes de ses patients. Ce travail en réseau est essentiel pour accompagner au mieux les personnes qui viennent consulter. Souvent les problématiques sont multiples et complexes. Par exemple, des difficultés de couple mêlées à une insatisfaction professionnelle qui peuvent avec le temps conduire à une souffrance profonde. Le travail du psychologue, dans ce cas, est d’identifier avec le patient ses problématiques, celles qui le font souffrir et qui l’enferment dans des fonctionnements spécifiques. Pour ces raisons, il est essentiel de travailler en réseau. Elle propose un soutien temporaire sur quelques séances pour faire face à des difficultés passagères (divorce, difficultés professionnelles,…) ainsi que ce que l’on appelle une psychothérapie dans un objectif de changement plus profond. Dans ce dernier cas, la prise en charge est plus longue (quelques mois), car il s’agit d’un véritable processus de prise de conscience afin que la personne redevienne actrice de son propre changement. Elle a une pratique plutôt interactive, elle ne pratique pas les longs silences. Elle cherche à rendre la personne actrice de sa thérapie, cela passe par l’identification de ses problématiques, la recherche d’objectifs et ils travaillent en duo afin d’atteindre ses objectifs pour parvenir à un changement, car c’est bien cela qu'ils cherchent : "le changement". Avant de s’installer en libéral, elle a acquis de l’expérience en institution auprès des jeunes en mal-être, en psychiatrie adulte, auprès des familles placées sous ordonnance judiciaire, des mineurs migrants. Elle a toujours été fascinée par le fonctionnement humain et ses complexités. Par ailleurs, de nature curieuse, plutôt dynamique, elle souhaitait se former à une discipline toujours en mouvement. Et la psychologie étant une science et évoluant donc au gré des recherches, la profession de psychologue l’attirait fortement. Elle a donc entrepris cinq années d’études jusqu’au Master II. Durant les trois premières années de licence, elle a abordé les différents domaines de la psychologie (sociale, clinique, etc.), mais elle a choisi la spécialité psychologie clinique en Master, car elle souhaitait être au plus près de la personne, de sa singularité, tout en ayant des connaissances solides en psychopathologie. Comprendre le fonctionnement d’une personne au travers de son parcours, de son individualité, puis l’accompagner vers un mieux être la passionne depuis toujours. C’est donc naturellement que la psychologie l’a intéressée. Ce qui la motive dans son travail de psychologue ce sont ces moments où la personne en souffrance commence à entrevoir du possible là où tout était éteint. Ce sont aussi ces moments où la personne se remet en mouvement, tant psychique que physique alors que tout son être était figé par cette dépression. Ce sont aussi ces moments où après les larmes reviennent les sourires. Faire en sorte que la personne puisse se réapproprier sa vie en passant d’une position passive (je subis) à une position active (je deviens acteur de mon changement) et tout cela motive son quotidien.

Quand a-t-on besoin de consulter un psychologue ?

Je dirais que le besoin de consulter un psychologue est vraiment personnel. Il n’y a pas de règle ou de limite. Tout dépend du besoin et du ressenti de chacun. Je considère que faire cette démarche est une démarche courageuse, celle de se prendre en main, d’aller mieux, de sortir de schémas répétitifs… c’est pour moi une démarche qui témoigne d’une grande maturité. Cette démarche doit déjà venir de soi, c’est-à-dire que la personne doit avoir une certaine motivation à modifier certaines choses de sa vie. Si des choses se répètent dans notre histoire, dans nos relations aux autres, si les souffrances persistent ou si tout simplement si la personne éprouve le besoin de se comprendre, alors la personne peut consulter.

Que traite un psychologue ?

Durant sa formation un psychologue clinicien est formé en psychopathologie. Il connaît donc les différents troubles. Toutefois, il ne doit pas s’arrêter à un diagnostic, il doit être capable de voir ce qu’il y a de plus singulier chez chaque personne. Il est très difficile de savoir tout accompagner en tant que psychologue. Chaque psychologue qui a suivi des formations en psychologie pourra accompagner des personnes présentant certaines problématiques car ils se seront spécialisés dans certains domaines plus que d’autres. Il doit également se sentir à l’aise avec les problématiques du patient et le patient doit se sentir à l’aise avec le psychologue, c’est essentiel. Le psychologue doit savoir réorienter vers un confrère plus à même d’accompagner une problématique. Ainsi, un psychologue accompagne, plus qu’il ne traite (ce terme étant davantage réservé au domaine médical), les problématiques anxieuses, dépressives, les traumatismes, les phobies, les problématiques addictives, ainsi que les questionnements existentiels, les problèmes relationnels ou professionnels, situations de stress, troubles de la personnalité, troubles obsessionnels et compulsifs etc…

Quelles sont les principales différences entre un psychologue et un psychiatre ?

Il s’agit d’une profession réglementée dans le sens où le titre de psychologue est protégé par la loi (article 44 de la loi n°85-772 du 25 juillet 1985). Pour détenir ce titre, il faut être titulaire d’une licence et d’un master de psychologie (BAC +5) et avoir réalisé différents stages. Par l’article 57 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002, le psychologue doit s’inscrire sur le répertoire de l’Agence Régionale de Santé pour obtenir un numéro ADELI et figurer sur cette liste. Il est formé à la prise en charge des troubles psychiques par la parole. Chacun aura, au fur et à mesure de sa formation, poursuivi une spécialisation (clinique, sociale, cognitive…). Le psychologue clinicien est un « psychologue », spécialisé en psychologie clinique. La psychologie clinique s’intéresse à la personne dans sa singularité, en lien avec son histoire et à travers ses propres modalités d’expression. Elle utilise l’entretien, l’écoute, l’observation et différentes évaluations pour orienter sa compréhension du symptôme et son action en fonction de ses affinités théoriques. Le psychiatre est avant tout un médecin. Il a suivi un cursus médical avec une spécialisation en psychiatrie (bac+10 minimum). La psychiatrie est la branche de la médecine dont l’objet consiste en l’étude et le traitement des maladies mentales. Il est le seul habilité à proposer une réponse médicamenteuse au patient. Toutefois, les deux peuvent être psychothérapeutes (titre protégé par la loi). Les médecins psychiatres et les psychologues peuvent proposer des psychothérapies. La psychothérapie vise l’amélioration du bien-être psychologique de la personne en utilisant des méthodes et des outils bien spécifiques. L’inscription sur le registre des psychothérapeutes à l’Agence Régionale de Santé est subordonnée à la validation d’une formation en psychopathologie clinique.

Dans quels cas consulter un psychologue du travail ?

Le psychologue du travail est issu d’un parcours de psychologie. Après la licence qui est un tronc commun en psychologie, le choix de la spécialité se fait pour l’entrée en Master. Il a généralement une formation en droit du travail et en gestion d’entreprise, en psychologie sociale. Il est donc compétent pour comprendre le salarié et son environnement professionnel. Il peut conseiller les dirigeants d’une société sur les recrutements, les formations, les réorientations ou toutes problématiques liées à l’environnement professionnel du salarié. Il faut savoir que seul un titre est délivré en fin d’études de psychologie quelle que soit la spécialité choisie en Master, c’est celui de psychologue.


Ce site ou les outils de tiers utilisés par ce site utilisent des cookies qui sont nécessaires pour fonctionner et utiles aux fins décrites dans le Politique relative aux cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser de consentir à tout ou partie des cookies, veuillez consulter la politique relative aux cookies. En fermant cette bannière, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un lien ou en continuant à naviguer, vous consentez à l'utilisation de cookies. J’accepte