Le portail des professionnels en France

Rechercher Avocats pénaliste à Toulouse

Découvrez les meilleurs 10 près de chez vous


Comment fonctionne ProntoPro

Comparer

Des dizaines de professionnels certifiés sont prêts à vous aider

Choisir

Vérifiez le prix, les photos et les commentaires.

Contact

Écrivez aux professionnels directement dans le chat.

Gratuit et sans engagement.


Trouvez un Avocat pénaliste à Toulouse

CF

Cabinet Férès et Associés, avocats de crimes à Toulouse

Cabinet Férès et Associés

Toulouse

Cabinet Férès et Associés, avocats de crimes à Toulouse. Ils se chargent des droits pénaux des affaires, l'excès de vitesse et l'infraction du code de la route. Consultation d'avocats autorisée.

RD

Raynaud de Lage Nicolas, avocat specialiste penal à Toulouse

Raynaud de Lage Nicolas

Toulouse

Raynaud de Lage Nicolas est un avocat avec plusieurs années d’expérience. Il peut intervenir sur tout ce qui concerne le droit pénal des affaires, comme le delit et l' infraction pénale à Toulouse

AC

Achard Caroline (Cabinet Guillard), droit pénal du travail

Achard Caroline (Cabinet Guillard)

Toulouse

Lorsqu'il y a une infraction code de la route à Toulouse, Achard Caroline (Cabinet Guillard) propose d'engager un avocat spécialiste droit pénal en d'une défense.

GS

Girardeau Stéphane, cabinet avocat infraction à Toulouse

Girardeau Stéphane

Toulouse

Girardeau Stéphane est spécialisé en droit pénal du travail à Toulouse. Sa connaissance du droit pénal des affaires à Toulouse lui permet de garantir une assistance de haute spécialisation.

ST

Soulié Tristana, grand avocat pénaliste à Toulouse

Soulié Tristana

Toulouse

Soulié Tristana, une grande avocate pénaliste à Toulouse, met son expérience à disposition des clients qui cherchent un expert de droit pénal des affaires.

MB

Merle Bruno à Toulouse, le droit pénal général

Merle Bruno

Toulouse

Merle Bruno indique comment consulter avocat infraction à Toulouse en Haute-Garonne. Le cabinet avocat droit pénal, indique également ce qu'il est nécessaire d'accomplir durant des phases précises.

RS

Ruff Stéphane à Toulouse ; criminalité

Ruff Stéphane

Toulouse

Ruff Stéphane est plus dans le domaine droit pénal spécial à Toulouse dans la Haute-Garonne. Toutefois, il peut très bien s'occuper du droit pénal du travail.


Le respect et l'application de la loi grâce aux compétences d'un avocat

Le respect et l'application de la loi grâce aux compétences d'un avocat - Amandine Burattini - Avocate à Toulouse

Amandine Burattini - Avocate à Toulouse

L’image d’un avocat est bien différente actuellement. Celui-ci est également confident, psychologue, il vit les choses avec son client, sa famille et son entourage. Les avocats sont en quelque sorte des intermédiaires, ils doivent apprendre à connaître leurs clients pour ensuite être aptes à parler d’eux au Juge comme s’ils les connaissent depuis toujours. Amandine Burattini, 34 ans, est née à Paris. Avant de s’installer à Toulouse, elle a travaillé dans un cabinet d’avocats spécialisé dans le droit routier. Ce cabinet l’a façonnée car elle y est restée 5 années en passant par tous les statuts : stagiaire, élève-avocate, juriste puis collaboratrice. En 2014, et après de nombreuses années d’études et de travail, Amandine a finalement pris une année sabbatique où elle en a profité pour séjourner en Australie. Cela a vraiment été sa bouffée d’oxygène pour faire le point sur ce qu’elle voulait faire, sur quelle spécialité se tourner. À son retour, Amandine et son compagnon ont décidé de vivre à Toulouse et elle en a profité pour monter son propre cabinet. C’était un gros challenge pour Amandine car elle ne connaissait personne, mais elle avait très envie de le relever. Finalement, après 3 années seule, Amandine a pu embaucher sa première collaboratrice, Stéphanie Pujol, en 2018, devenue depuis son amie et associée. Juliana Duque a également rejoint le cabinet en qualité d’avocate collaboratrice. Elles sont très proches toutes les trois et le cabinet fonctionne un peu comme une famille qui se construit sur des bases solides. Amandine adore l'entrepreneuriat et l’idée de développer son cabinet. Elle est motivée par cette montée d’adrénaline dans certaines situations où il faut creuser le dossier, quitte à passer une nuit blanche pour essayer de constituer le dossier le plus solide possible.

Quelles études doit-on faire pour devenir avocat en droit pénal?

Pour devenir avocat en droit pénal, il faut avant tout devenir avocat. Cela signifie au moins 4 ans de droit à l’université, puis passage du concours du CRFPA (Concours du Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats) après une année de préparation à l’Institut d’Étude Judiciaire (IEJ). Une fois en poche, il faut intégrer l’école des avocats pendant 2 ans afin de préparer le CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat). Ce n’est qu’une fois le CAPA obtenu qu’on peut prêter serment et (enfin) exercer. Après, quand je dis qu’il faut devenir avocat avant tout, c’est que, peu importe les « spécialisations » qu’on choisit pendant son cursus, on peut toujours changer une fois qu’on est avocat. Rien n’est figé et c’est cela qui est bien. De mon côté, j’ai suivi un cursus en droit des affaires pendant toutes mes études sans vraiment toucher au droit pénal mais c’est finalement le droit pénal que j’ai choisi de pratiquer.

Dans quelles situations fait-on appel à  un avocat en droit pénal?

En général, quand on fait appel à un avocat en droit pénal, c’est qu’on se trouve dans une situation compliquée et ça, que l’on soit prévenu ou victime. Dans tous les cas, il vaut mieux se faire assister d’un avocat pour être aidé, comprendre ce qui nous arrive et surtout, avoir conscience des conséquences qui en découleront. Je dirais même qu’il vaut mieux appeler un avocat avant même d’être convoqué devant qui que ce soit. C’est d’ailleurs un peu le problème de toutes les réformes de justice qui interviennent et qu’on justifie en disant que les tribunaux sont « engorgés ». On simplifie au maximum les procédures au détriment des droits de la défense et c’est vraiment une catastrophe pour toutes ces personnes. Le problème est que lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard et on ne peut malheureusement plus rien faire ou très peu. Quand on est victime, faire appel à un avocat en droit pénal est tout aussi important car il sera là pour demander l’indemnisation du préjudice subi et choisir la voie la plus opportune pour son client. Rien de pire pour une victime de ne pas avoir pu faire valoir ses droits en temps utile et au bon endroit !

Qu'est-ce qu'un avocat en droit pénal?

Un avocat en droit pénal a pour mission d’assister et de défendre les personnes qui se trouvent confrontées à un problème d’ordre pénal qu’il s’agisse d’une convocation en garde à vue, en justice, un dépôt de plainte... Il a avant tout un vrai travail juridique à mener en premier. L'avocat pénaliste doit s’assurer de la régularité de la procédure, que les droits ont bien été respectés, les infractions reprochées bien caractérisées, etc. Une fois que ce travail a été fait, l’avocat devra ensuite mener un travail d’ordre plus psychologique où il s’agira alors de comprendre son client et de voir avec lui la stratégie la plus adaptée à suivre dans son cas.

Quelles affaires traite un avocat en droit pénal ?

Un avocat en droit pénal s’occupe de toutes les affaires relatives à la commission d’infractions dites de nature « pénale ». On parle d’infraction pénale lorsqu’une personne adopte un comportement interdit de nature à troubler l’ordre et la tranquillité publique. Cela va de la simple contravention routière pour un petit excès de vitesse à la commission d’un crime.Après, même si l’enjeu d’une contravention reste bien entendu moins important que celui d’un crime, je dirais tout de même que tout dossier mérite et doit être défendu. Surtout que la majorité des gens ne sont pas poursuivis pour des crimes et pour certains, la commission d’une simple infraction routière peut avoir des conséquences dramatiques sur le plan professionnel ou personnel. Et ce n’est pas parce que mon cabinet intervient beaucoup en matière routière que je vous dis cela !


Ce site ou les outils de tiers utilisés par ce site utilisent des cookies qui sont nécessaires pour fonctionner et utiles aux fins décrites dans le Politique relative aux cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser de consentir à tout ou partie des cookies, veuillez consulter la politique relative aux cookies. En fermant cette bannière, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un lien ou en continuant à naviguer, vous consentez à l'utilisation de cookies. J’accepte