Valoriser l’art culinaire en images 

Publié le 17 mars 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

La cuisine est un art qu’il faut savoir mettre en valeur. Si la décoration du plat est en soi une mise en valeur, cela ne suffit pas toujours parce cela est éphémère. C’est pour apporter un peu de pérennité que la photographie intervient dans ce secteur. 

 

Yves Caudron est un photographe culinaire. Mais il cumule plusieurs casquettes (ingénieur en électronique – informatique – télécoms). Il ne travaille pas seul, il est avec sa femme. L’entreprise est née dans un processus de reconversion.

 

“L’entreprise était au départ une entreprise de restauration. C’était dans une démarche de reconversion. Celle-ci n’ayant pas pu être pérennisée, je l’ai orientée vers du conseil en communication numérique pour les restaurateurs”, explique t-il.

Yves, comment trouvez-vous les idées pour mettre en scène les objets que vous prenez en photo ?

Il y a deux types de photos. Celles réalisées pour un client, et celles réalisée pour moi, pour ma publicité, site et réseaux sociaux, ou mon blog culinaire.

 

Les premières sont très variées, je me laisse influencer par l’environnement dans lequel je me trouve, restaurant étoilé ou bistrot, salle de restaurant ou cuisine, par exemple. Si je suis dans un décor chargé ou sobre, je ne ferai pas le même style de photos. J’interroge également le client afin de déterminer s’il a des préférences de style ou d’ambiance.

 

Pour les miennes, j’ai commencé à faire toute sorte de mise en scène, mais les gens m’ont dit que je devais trouver ma signature, ce dont je n’étais pas nécessairement convaincu. Mais de plus en plus, je me suis dirigé vers un style de photo, ce que je fais de plus en plus actuellement. Un fond uni, blanc et beaucoup de lumière, ou noir plus en clair-obscur.

 

Quel modèle et marque d’appareil recommandez-vous pour faire vos photos culinaires ? Pourquoi ?

Moi je travaille avec du matériel Nikon. Pour ce qui concerne les deux grandes marques mondiales, si vous faites attention, vous remarquerez par exemple que ceux qui font de l’animalier, comme moi en amateur, sont majoritairement chez Nikon car l’autofocus est le plus performant. Canon quant à lui, se retrouve le plus souvent chez les photographes de mode et… Culinaires, car ses objectifs sont quasiment les meilleurs. Avant d’être chez Nikon, j’avais des Minolta en argentique puis numérique. Minolta est devenu Sony, marque de téléviseurs, j’ai donc changé.

 

En résumé, cela est très subjectif. Quand on change de marque, on est obligé de remplacer énormément de choses, ça coûte une fortune. Et comme pour les instruments de musique, on s’habitue aux qualités comme aux défauts, on a donc tendance à préconiser la marque que l’on maîtrise.

 

Quels sont vos conseils pour faire de belles photos culinaires ?

Premier conseil, avoir de belles assiettes. Les assiettes dressées par un chef sont l’idéal. Ensuite la mise en scène, mais il y a de multiples écoles. Je suis autodidacte, mes photos sont instinctives, j’aurais du mal à expliquer cela.

 

De manière plus pragmatique, avoir un bon matériel de prise de vue, connectable à un ordinateur sur lequel on puisse voir le rendu en temps réel. Un bon système d’éclairage est aussi indispensable car l’éclairage par défaut (du jour ou artificiel) est souvent inadapté.

 

Concernant l’éclairage, je privilégie les flashes plutôt que les projecteurs. Pourquoi ? Parce que ces derniers chauffent énormément et si vous photographiez un dessert…

 

Quels sont les avantages de faire appel aux services d’un photographe culinaire ?

 

En gros, l’avantage essentiel du professionnel est son matériel. Certains amateurs ont un oeil assuré et font d’excellentes photos avec un smartphone, j’en connais. Par contre, le rendu “technique” (profondeur de champ, bruit, piqué…) n’est pas aussi bon, et de loin. Malgré les immenses progrès qu’on a fait avec ce que l’on appelle les photophones.

 

Un grand merci à Yves Caudron qui nous a donné quelques informations sur son activité de photographe culinaire. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site yc-photoculinaire.com !

 

 

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Ohne Kategorie, Photographie
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.