Un peu plus que de la traduction 

Publié le 17 mars 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

“Passionné par l’informatique, les langues et les voyages depuis mon plus jeune âge, j’exerce mon activité depuis 2002. J’ai commencé comme traducteur/référenceur freelance, pour devenir ensuite homme-orchestre et m’occuper du développement de BeTranslated”.

L’agence fondée par Michael Bastin continue de faire son chemin, même s’il n’envisage pas lui donner une grande envergure. “Nous avons toujours travaillé de manière décentralisée avec des représentants installés dans plusieurs pays et autorisés à proposer des services de traduction sous notre marque commerciale BeTranslated”, fait-il savoir.

En plus de la traduction, il se développe aussi dans des domaines technico-commerciaux et liés au référencement. Il dit être un homme de défi et aime avant tout l’idée de travailler pour lui-même. 

 

Quelles langues parlez-vous couramment ? Comment avez-vous fait pour apprendre et maîtriser ces langues ? 

Je parle couramment le français (ma langue maternelle), l’anglais, l’espagnol, le néerlandais et dans une moindre mesure, l’allemand. J’ai commencé à étudier l’anglais à l’âge de 12 ans et j’ai passé un an en tant qu’étudiant d’échange aux États-Unis lorsque j’avais 18 ans. C’est de loin la langue étrangère que je maîtrise le mieux, car au cours de ma vie d’expatrié, la plupart de mes amis étaient Américains. Cela m’a permis d’entretenir la langue et d’apprendre aussi bien le langage familier que celui des affaires.

Conscient d’un intérêt certain pour les langues, j’ai commencé à étudier le néerlandais à 13 ans. Dix ans plus tard, pendant mes études en traduction, j’effectuais un stage Erasmus de 3 mois aux Pays-Bas pour parfaire ma connaissance de cette langue germanique qui m’a toujours donné du fil à retordre. Au terme de mes études, j’ai travaillé un an dans un call-center à Bruxelles où j’ai pu pratiquer cette langue avec Monsieur et Madame Tout-le-Monde. 

En ce qui concerne l’allemand, j’ai pu étudier la langue de Goethe au cours de mes 3 dernières années de secondaire puisque je souhaitais renforcer mes connaissances de cette langue dont j’avais appris quelques mots rudimentaires à l’âge de 10 ans, à l’occasion d’un camp de jeunesse en Allemagne. J’ai ensuite suivi des cours particuliers pendant 4 ans, au bord de la plage, en République dominicaine. 

La maîtrise de l’espagnol est venue en dernier. Je l’ai apprise en autodidacte avec la méthode Assimil. C’est en 1999, après un an de travail en Belgique, que je suis tombé sur une annonce proposant un « job de rêve en République dominicaine » pour renforcer l’équipe d’une start-up active dans le domaine de la traduction. J’ai donc fait mes valises pour la République dominicaine pour un an, avant de voyager 6 mois au Costa Rica et 6 mois au Mexique pour finalement décider d’aller de me réinstaller en République dominicaine de 2002 à 2016. Aujourd’hui, je vis à Valencia, en Espagne, où j’ai dû réapprendre à parler l’espagnol castillan. 

 

Quels outils d’aide à la traduction utilisez-vous ? Quels sont les avantages de ces outils ? 

J’utilise principalement Trados et Memsource en fonction des projets. Même si les grandes agences de traduction recourent de plus en plus à leur propre plateforme, Trados reste le logiciel le plus utilisé sur le marché, aussi bien pour les traducteurs indépendants qu’auprès des agences de traduction, toutes tailles confondues.

 

Quels sont les avantages d’externaliser les services de traduction pour les entreprises ? 

Les entreprises en plein développement ont tout à gagner à externaliser la gestion de leurs traductions afin de pouvoir se concentrer sur leurs activités principales. Les clients prennent vite conscience du temps que peut prendre la gestion d’une traduction multilingue complexe et ils ont tout intérêt à confier cette gestion à des professionnels de la localisation de sites web.

 

Quelles sont les particularités de la traduction de sites internet ? Quels points faut-il garder en tête ? 

La traduction de sites internet est souvent complexe si le client n’est pas disposé à prendre en compte les considérations techniques liées à la mise en place de solutions de gestion du contenu multilingue ou s’il n’est pas en mesure d’exporter et d’importer le contenu lui-même. 

Les solutions sont nombreuses, mais elles exigent l’intervention du développeur web ou du responsable technique pour l’exportation du contenu. Pour certaines langues, comme l’allemand, il faut tenir compte du fait que les mots peuvent être très longs et qu’ils ne rentrent parfois pas dans les menus. Il est donc crucial d’effectuer une relecture de la traduction en contexte (ce qu’on appelle le testing ou le QA, de l’anglais Quality Audit). La traduction/adaptation du texte « invisible » comme les metatags et les ALT (texte descriptif des images présentes sur un site) est souvent oubliée alors qu’il s’agit des éléments de textes les plus importants pour le référencement efficace d’un site web.

 

 

Un grand merci à Michael Bastin qui nous a donné quelques informations sur son activité de de traducteur et de chef de projet. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site betranslated.fr !

 

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Histoire de réussite
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.