Un enseignement traditionnel et intégral

Publié le 10 septembre 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Aussi simple et efficace qu’elle puisse être, la pratique du yoga est la résultante de plusieurs années de recherche, de pratique. Même si dans le fond le principe reste le même, il apparaît toujours certaines nuances selon les affiliations. Et c’est aussi en cela que l’aspirant est appelé à choisir le type de yoga qu’il a envie d’apprendre. A ce propos, l’école de yoga des Flandres enseigne une forme bien particulière.

 

Elle fonctionne sous le statut juridique d’association à but non lucratif. L’association existe depuis maintenant une vingtaine d’années et n’a pris ce nom qu’en 2014 lorsque deux professeurs en ont repris le flambeau. Le yoga qui y est enseigné est celui, traditionnel et intégral, de la lignée des Saraswati fondée par Adi Shankaracharia au 8éme siècle. Ce type de yoga a vu le jour en Inde, comme la plupart. Il est dit intégral dans la mesure où il forme le pratiquant à plusieurs compétences nécessaires à une pratique complète. 

 

Les professeurs ont reçu une formation durant 3 ans. “… c’est surtout un travail de développement personnel, exigeant par une discipline d’observation sur notre pratique de yoga quotidienne mais surtout sur les confrontations avec nous-mêmes liées à nos pratiques poussées. Elle nous apprend à être des « passeurs » de yoga et non des professeurs”, nous précise t-on. En outre, l’association ne se considère aucunement comme un centre de thérapie et même s’en défend, même si elle reconnaît les avantages du yoga dans ce domaine.  

Quels sont les bienfaits de la pratique du yoga sur votre santé et bien-être ? 

 

De manière générale, les personnes commencent le yoga pour retrouver un bien-être ou diminuer le stress de la vie actuelle. 

L’attrait de la pratique du yoga pour une personne peut être juste de se faire du bien en pratiquant  des postures une heure et demi par semaine. Et si déjà il y a régularité dans le suivi des cours, la personne va trouver un certain bien-être physique et sûrement mental et émotionnel pendant quelques heures. Elle pourra mieux dormir cette nuit-là, ne plus avoir de maux de dos pendant quelques jours…… et si la personne y trouve son compte pourquoi ne pas en rester là. Cependant certaines personnes voudront aller plus loin en suivant des cours spécifiques ou stages, comme le pranayama et/ou la méditation.

Mais le yoga a pour vocation de passer la frontière de la salle de yoga plus que pour quelques heures ou jours, même si c’est un bon début et qu’il faut passer par cette phase de pratique collective. Le yoga n’a de sens que s’il entre dans notre vie quotidienne, cela passe un jour par une pratique personnelle chez soi, qui deviendra peut-être quotidienne.

Le Yoga intégral offre une palette d’outils dans laquelle nous pouvons puiser. Chacun peut donc y retrouver les outils qui lui correspondent dans l’instant, pour une certaine période ou pour toute sa  vie, en fonction de ses capacités physiques (le yoga pratiqué n’est pas exigeant physiquement), de sa sensibilité mais aussi de son histoire qui modèle chacun. Quelle que soit la pratique, elle est destinée à nous faire comprendre que les différentes composantes de notre être sont étroitement liées, elles représentent un tout. Le yoga agit sur chacune d’elles pour permettre de retrouver une harmonie qui transparaîtra dans la vie quotidienne.

On peut résumer en disant que l’on cherche constamment à pratiquer et à faire pratiquer le yoga en conscience pour que progressivement nous puissions agir en conscience dans notre vie. Notre rôle de transmetteur (professeur) est surtout d’amener les pratiquants à comprendre leur manière de fonctionner par une observation consciente et neutre, donc sans jugement. Comprendre que tout est guidé par le mental. Ainsi quelque soit l’outil utilisé (hatha yoga, pranayama,méditation,…) à travers chaque pratique c’est le travail sur le mental qui est toujours présent pour apprendre à être maître de sa vie car bien souvent, il nous met en réaction plutôt qu’en action consciente.

Le jour où le yoga « déborde » dans votre vie quotidienne alors c’est votre vie qui s’en trouvera changée dans votre manière d’être, il modifiera de manière durable vos comportements, C’est comme avoir une « nouvelle paire de lunettes » pour regarder votre vie. Car la recherche ultime du yoga c’est d’ÊTRE et d’être SOI. Accepter d’être ce que l’on est, implique que l’on accepte ses émotions, qu’on les identifie, sans s’identifier à elles, que l’on soit prêt à les traverser en conscience avec une attitude neutre (sans jugement) et non à les étouffer.

 

Cette phrase que l’on retrouve sur notre site résume bien les différents bienfaits du yoga suivant la progression de la pratique que l’on peut avoir : « Le yoga permet de diminuer le stress, les tensions et l’anxiété et de trouver un équilibre. Il encourage le développement de la conscience et amène des changements dans les comportements. Sa pratique régulière a pour objectif d’aboutir à un style de vie yogique. »

Au cours de tout ce travail sur soi, nous découvrons à un moment donné que le yoga répond aussi à une recherche de dimension spirituelle (qui n’a rien à voir avec une religion). Quand nous découvrons que nous sommes SOI (à ne pas confondre avec son ego)  nous découvrons que nous faisons partie du TOUT. Chacun de nos professeurs (formé au yoga intégral) est passé par ces phases. Même si le chemin de chacun est différent en fonction de son histoire et sa sensibilité, les mêmes constantes se retrouvent. Pour répondre à la question sur la « santé », oui il y a un bénéfice sur la santé mais au sens large, pas seulement physique. Selon l’OMS, la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en l’absence de maladies ou d’infirmité.

 

De quelle marque est votre tapis de pratique du yoga ? Quels sont les atouts des produits de cette marque ?

Le matériel de yoga est composé bien sûr d’un tapis bien qu’on puisse s’en passer mais c’est mieux! Il doit surtout être anti dérapant pour permettre une bonne adhérence lors des postures car il est dommage de ne pas vivre à fond certaines postures juste parce qu’il faut se retenir de ne pas glisser. Nous sommes habitués à pratiquer plutôt sur un tapis peu épais pour avoir de la fermeté (ce qui favorise l’adhérence) mais pour le yoga nidra c’est plus confortable s’il est un peu plus épais, l’idéal serait d’en avoir un pour les postures et un pour le yoga nidra et les méditations. Par contre nous avons opté pour des tapis plus longs car souvent les tapis standards sont courts et ne sont plus adaptés à la taille des personnes de nos générations, et plus larges car pour le yoga nidra les bras sont en ouverture et peuvent être ainsi sur le tapis et ne pas se refroidir sur le sol.

Cependant le tapis n’est pas le plus important, nous travaillons beaucoup avec un coussin de yoga dont nous faisons nous-mêmes la confection à toute petite échelle pour nos pratiquants, les coussins de yoga (nous n’utilisons pas l’appellation zafu qui est un terme pour la méditation zen, mais les coussins appelés zafus font trés bien l’affaire) doivent plutôt avoir ces caractéristiques : la fermeté (les coussins mous de « salon » n’aident pas à trouver la stabilité recherchée) et une certaine hauteur qui va dépendre de la souplesse du pratiquant, la recherche étant en posture de méditation d’avoir les genoux au sol. Si l’on ne peut plus agir sur la hauteur du coussin il faut avoir d’autres appuis par des coussins ou couvertures roulées sous les genoux afin d’avoir un appui au sol pour permettre la détente. Une brique en mousse ou une grande serviette de toilette repliée plusieurs fois font aussi l’affaire. Le petit banc de méditation peut être utilisé pour les personnes ayant des problèmes de hanche ou de genou. Le coussin est utilisée plus en méditation (assise) mais aussi en cours de hatha yoga.

Ensuite pour le yoga nidra et la relaxation en fin de cours (qui est un yoga nidra partiel) une petite couverture est indispensable. Bien sûr une tenue confortable, à pieds nus ou en chaussettes, anti dérapantes c’est mieux. Nous n’encourageons pas nos pratiquants à acheter du matériel sophistiqué, il y a moyen de faire en achetant pas ou peu.

 

Quelles sont les particularités du yoga Nidra ? A qui s’adresse ce cours ? 

 

Le yoga nidra fait partie des techniques très anciennes de méditation. C’est Swami Satyananda, un maître indien contemporain (décédé il y a 10 ans) de la lignée des Saraswati, qui l’a adapté à la société actuelle car c’était une pratique très longue et complexe qui ne pouvait être pratiquée que par des yogis qui y consacraient leur vie. Actuellement une séance proprement dite dure  40 mn à une heure grand maximum. Les effets pour notre société sont très percevables même si elle est nettement plus courte que jadis. Les séances de yoga nidra (YN) ont l’avantage de s’adresser à toute personne même débutante mais adulte (pas en dessous de 16 ans). Le YN peut être pratiqué en séance occasionnelle ou mieux bien sûr en pratique régulière. Le yoga nidra est donc une pratique de méditation à part entière, mais comme elle se pratique allongée sur le dos elle est plus abordable qu’en posture assise, ce qui est le cas pour toutes les autres méditations. Elle est même adaptée aux personnes en difficulté physique ne permettant pas toujours la pratique physique. Les pratiquants sont guidés tout au long de la séance, il suffit d’écouter et de suivre mentalement ce qui est proposé.

Elle demande par contre l’immobilité totale, car l’évolution des différents niveaux de relaxation amenant au travail sur le subconscient est interrompu par le moindre mouvement physique. C’est pour cette raison que YN n’est pas adapté aux enfants qui ne peuvent pas garder l’immobilité (des techniques de relaxation spécifiques pour les enfants existent).

YN travaille sur 3 niveaux de relaxation : d’abord physique, puis émotionnelle et mentale. Elle permet ainsi d’atteindre les profondeurs de notre subconscient tout en étant à la limite du conscient car le pratiquant doit rester conscient tout le long de la séance. Le gros écueil de cette pratique est de s’endormir (ce qui est facilement le cas!) car il est difficile de ne pas passer la frontière entre les 2 états (veille et sommeil). C’est un apprentissage. YN peut être pratiqué assis pour ceux qui s’endorment facilement.

 Au minimum YN apportera de la détente, il faut savoir qu’à temps égal YN apporte une meilleure récupération que le sommeil lui-même. Au mieux YN libérera le pratiquant de mémoires enfouies qui le font souffrir inconsciemment. Cela peut déclencher des émotions quelquefois fortes mais qu’il faut laisser s’exprimer, on les appelle « cadeau » car YN a libéré ce qu’on appelle un samskara (une mémoire liée à un événement précis) qui était ancré et qui a enfermé la personne dans des comportements inadaptés (car 2 situations vécues ne sont jamais identiques) et fait souffrir.

 

Pourquoi recommandez-vous la méditation après avoir pratiqué le hatha yoga ? 

 

La réponse est dans ce que nous enseigne le sage Patanjali : il dit que le yoga a 8 « membres », on peut le comprendre comme une progression en 8 étapes. Après les codes moraux en société et pour soi (yamas-niyamas) il y a les asanas (postures), le pranayama,…. et nous progressons ainsi pour arriver en 6ème étape à dharana la concentration, ce qui correspond à ce qu’on appelle une séance de méditation, car en fait nous ne méditons pas durant une séance mais nous nous concentrons pour que éventuellement la méditation, l’état méditatif apparaisse, mais celui-ci ne se décide pas. Dans le yoga Saraswati nous avons toujours en ligne de mire le travail sur le mental, c’est le nerf de la guerre ou le noeud du problème. Il ne faut pas oublier qu’une des définitions de « yoga » c’est union du corps et de l’esprit. Ainsi avec les asanas, nous passons par le travail du corps physique mais nous travaillons également sur le mental mais pas directement, c’est donc « plus facile ». Avec la méditation nous travaillons directement sur le mental, nous nous confrontons à lui, c’est un travail difficile qui nous met face à des situations pas toujours faciles à gérer. Le but du yoga n’étant pas de déstabiliser le pratiquant de manière quelquefois profonde mais de l’aider à trouver un équilibre et une meilleure compréhension et acceptation de soi. Ainsi notre rôle est de le guider dans son cheminement et non de résoudre ses confrontations à sa place. Aussi d’emblée il est rare que la personne soit prête à le faire. Ainsi, outre que les asanas musclent le dos et préparent à la posture de méditation, le hatha yoga permet d’arriver en douceur vers un travail plus difficile que la méditation qui (dans le yoga de lignée Saraswati) est une pratique exigeante qui nécessite de passer par certaines étapes.

Un yoga adapté à chacun

En dépit de sa complexité originelle mais en s’étant adapté à notre vie actuelle, le yoga ici enseigné est ouvert à tous. Chacun peut y trouver l’ “outil yogique” qui lui correspond en fonction de ses capacités et de ses attentes. Le  yoga nidra est même adapté aux personnes en difficulté physique ne permettant pas toujours la pratique physique.

Pour en savoir plus : http://ecoledeyogadesflandres.fr/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Sports & Loisirs
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.