Sonorités plurielles qui rassemblent

Publié le 26 mai 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

« L’envie de travailler et d’accompagner des artistes dans la réalisation de leur projet, avec la conviction de pouvoir être utile dans ce processus. Ensuite, l’intention d’agir pour un territoire, fracturé par définition, et pour lequel, la culture peut être réparatrice. Travailler dans le milieu culturel et artistique est un engagement de tous les instants. »

Stéphane KRASNIEWSKI, est administrateur des « SUDS, à ARLES » depuis 2004, administrateur et co-programmateur à partir de 2013, et, depuis 2019, directeur du festival. Auparavant, il été administrateur de Flash Marionnettes, compagnie de théâtre conventionnée à Strasbourg, de 2000 à 2004, et de 1996 à 2000, conseiller en gestion pour des entreprises culturelles.

Les « Suds, à Arles » est l’association qui porte le festival de musiques du monde du même nom. Elle a été créée en 1996, année de la première édition, à l’initiative de Marie José Justamond, qui en a été la directrice jusqu’en 2018. L’objet de l’association est “d’affirmer l’identité des pays de la Méditerranée et plus largement des pays du Sud ; promouvoir, diffuser leurs cultures, développer leur attractivité, contribuer à leur pleine reconnaissance dans l’espace européen et international.” Il y a évidemment eu plusieurs étapes dans le développement de la structure, mais très vite, les fondamentaux ont été posés : diffuser les musiques du monde dans toute leur variété, des plus festives aux plus savantes, agir pour et sur son territoire grâce à une action culturelle exigeante, transmettre, former, accompagner tous les publics, des plus éloignés des pratiques culturelles aux professionnels.  

Travaillez-vous seul ou en équipe ?

Nous sommes une équipe de 5 permanents, avec, à partir de février (le festival a lieu en juillet), le renfort de 6 stagiaires / services civiques. Nous avons également 2 régisseurs intermittents du spectacle qui nous accompagnent tout au long de l’année et depuis la création de la manifestation. Pendant le festival, nous employons une 50aine de personnes (hors artistes) et accueillons quasiment 200 bénévoles. Le fonctionnement de l’association est relativement collégial.

 

Quel est votre domaine de compétence ?

Personnellement, mon domaine de compétence d’origine est l’administration, domaine qui s’est étendu aux politiques publiques de la culture et à la programmation. L’association a une forte expertise reconnue dans le domaine des musiques du monde (production / diffusion), de la formation, de l’action culturelle territoriale.

 

Quelle est l’historique de votre festival ?

25 éditions, avec quelques milliers de spectateurs, jusqu’à 60000 sur certaines éditions. Des dates marquantes, comme 1999 avec l’un des premiers concerts de Goran Bregovic avec son grand orchestre multi-ethnique, en France après la fin de la guerre de Yougoslavie, 2005, le concert de Ravi Shankar, 2008, avec la dernière apparition publique de Mahmoud Darwich, au théâtre Antique, pour une lecture accompagnée des frères Joubran, 2008 toujours, avec l’ouvertur de notre scène de nuit, “les Forges”, d’une capacité de 1500 personnes, pour les musiques les plus actuelles. 2013, MArseille PRovence capitale européenne de la culture…

 

Plusieurs instruments se croisent dans le jazz, mais généralement on ne nous parle que du saxophone, pourquoi ?

Je ne suis pas d’accord, on parle aussi de la trompette, du piano… Mais si on peut avoir l’impression que le saxophone est l’emblème du jazz, c’est certainement que son histoire est très récente et a démarré avec cette musique (à l’inverse de la trompette qui existait dans les orchestres militaires, et le piano, qui existait dans la musique classique et romantique).

 

Comment choisissez-vous les différents artistes qui interviennent chez vous ?

En fonction de la qualité de leur projet, de leur actualité (discographique, tournée…), du sens que leur programmation donne au programme, de l’écho à une actualité géopolitique, du lien avec l’historique du festival, avec les autres artistes programmés sur l’édition en cours ou par le passé… A chaque édition, on essaye de raconter une histoire, de donner du sens à la programmation.

 

Qu’est-ce qui selon vous différencie le jazz des autres types de musique ?

C’est une musique du monde qui a réussi. Autrement dit, c’est une musique singulière, enraciné dans une culture, un territoire, qui a atteint une forme d’universalité, par la réappropriation de ses codes, de son répertoire… par des artistes du monde entier. Le jazz est donc devenu, selon moi, un langage, qui a permis et accéléré une certaine forme de dialogue entre les cultures, entre des instrumentistes d’horizons très différents. Mais la question est de savoir si, en devant un langage, cette musique n’a pas perdu quelque chose.

 

Un grand merci à Stéphane KRASNIEWSKI, qui nous a donné quelques informations sur son activité d’administrateur de festival. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site suds-arles.com !

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Histoire de réussite
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.