Retour à la thérapie manuelle 

Publié le 19 février 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

“Mon premier contact avec les bienfaits du toucher date de l’enfance. Ma mère souffrait de migraines à l’époque et la masser soulageait ses maux de tête. Spontanément, c’est devenu un rituel qui comblait mon besoin d’aider et ce fut ma première expérience avec le pouvoir bénéfique des mains et de la présence. Même si ma curiosité m’a amenée à explorer un autre métier avant, j’ai toujours su que je reviendrais éventuellement vers un métier de thérapie manuelle”. 

Trouver la paix intérieure nous impose souvent de la partager avec les autres. Il s’agit de leur montrer le chemin qui y mène. Cela peut être obtenu par processus spirituel ou par manipulation physique. Virginie Guhur est une massothérapeute et praticienne en polarité et en craniosacré biodynamique. Mais comme elle le fait entendre, elle ne l’a pas toujours été. Avant d’embrasser ce chemin, elle travaillait en tant que coordonnatrice communication au sein d’une entreprise.

Au bout de quelques années, elle a senti le besoin de changer de secteur et c’est vers la massothérapie que son coeur s’est tourné. C’est sa nouvelle profession depuis maintenant six ans. Elle possède son propre cabinet et travaille seule. Par contre, elle aime bien travailler avec d’autres professionnelles pour l’échange d’expérience. 

Virginie, comment faites-vous pour retrouver le bien être corporel et mental?

 

Mon bien-être passe par l’équilibre et l’équilibre n’est possible que si je suis complètement à l’écoute de moi-même et de mes besoins. 

 

Quand je travaille, je dois être complètement centrée et dans le moment présent, ce qui m’aide beaucoup à garder mon équilibre personnel. Pour être complètement présente à l’autre, je dois aussi être à l’écoute de mon propre bien-être. 

 

J’ai aussi besoin de prendre soin de moi et de me recharger régulièrement. Pour cela, je m’offre de l’espace en méditant plusieurs fois par semaine. Cela m’aide à fluidifier mon mental et à faire le tri dans mes pensées. Je pratique le yoga ou je fais des étirements régulièrement pour garder la souplesse dans mon corps et ne pas accumuler trop de tensions. J’essaie aussi de sortir de la ville assez souvent pour aller dans la nature me ressourcer et m’ancrer. 

 

Et je vais régulièrement chercher du ressourcement physique et mental auprès de divers thérapeutes que je côtoie pour recevoir des séances de craniosacré, d’ostéopathie, d’acupuncture, de massothérapie ou encore assister à des bains de sons (concerts de bol tibétains et de cristal),… bref tout ce qui m’aident à retourner en contact avec la profondeur, le calme, à laisser aller tout ce qui s’est accumulé comme surcharge et à me ressourcer profondément. 

 

6. Qu’est-ce que vous utilisez pour masser? Comment choisir selon les personnes?

 

J’ai été formée selon plusieurs approches à la fois très différentes et complémentaires. 

Le choix de la modalité revient toujours à la personne qui consulte, selon son besoin, mais aussi son envie. Quand la personne arrive, on prend le temps de discuter de ses attentes et de l’objectif de sa séance. On se met d’accord sur les approches qu’elle préfère recevoir et sur ce qui pourrait être le plus bénéfique pour elle, cette journée-là. 

 

Ensuite, lorsque la séance commence, le contact me permet ressentir et de m’adapter au besoin exprimé par son corps. Parfois c’est un toucher plus profond ou englobant, plus physique, d’autres fois ce sera un toucher plus subtil, plus énergétique. Quelque soit le besoin, je crois que l’écoute profonde, totale et sans jugement de l’être qui est sur la table est la clé de toute séance. Quand on écoute vraiment, avec les mains et avec le cœur, le corps et l’énergie de la personne nous indiquent quoi faire. Il suffit de suivre les instructions. 

 

Les soins que je propose peuvent donc englober le massage avec ou sans huile, la thérapie par la polarité ou l’approche craniosacrée biodynamique. 

Certaines séances vont être axées sur une intervention qui sera plus physique, biomécanique – si la personne vient pour des douleurs reliées à des tensions physiques spécifiques par exemple – alors que d’autres séances seront plus douces, plus axées sur le système nerveux, quand la personne a besoin de se recentrer, de laisser aller un poids et de reconnecter avec son être.

 

Quel est l’importance du toucher dans le massage?

Le toucher est essentiel dans le massage, mais aussi plus largement dans la vie. C’est le premier sens qui se développe chez l’embryon. Le toucher nous accompagne toute notre vie, il est essentiel à la vie. On peut perdre la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût mais le sens du toucher sera toujours là, jusqu’à la fin de notre vie. 

 

Il peut être réconfortant, apaisant, soulageant, en autant qu’il soit offert avec présence, conscience et bienveillance. D’un point de vue physiologique, le toucher nous met directement en lien avec le système nerveux via les nerfs sensitifs notamment. C’est donc une merveilleuse porte d’entrée pour réguler et harmoniser nos systèmes nerveux qui sont si sollicités et malmenés dans notre monde moderne.

 

Qu’est-ce que vos années d’étude vous ont révélé et que vous aimeriez transmettre?

 

Notre corps est un merveilleux baromètre. Plus on est à l’écoute de notre corps et de ses messages, plus on peut vivre du bien-être et être aligné avec notre être. Car notre corps ne ment pas et nous dit instantanément ce qui est bon pour nous ou pas. J’aime pouvoir accompagner mes clients dans ce processus de conscience corporelle, car je crois sincèrement que c’est fondamental. On a toutes les réponses à l’intérieur de nous, mais on ne sait pas toujours les écouter. 

 

C’est pourtant plus simple qu’on ne pense, il suffit juste de se poser, d’être présent aux sensations de notre corps, les ressentir, les accueillir, les laisser circuler et voir s’il y a quelque chose à changer (à l’intérieur ou à l’extérieur de soi) ou juste à laisser être et accepter. Et quoi de mieux qu’une séance de massothérapie pour s’offrir cet espace d’écoute des messages de notre corps !

 

Un grand merci à Virginie Guhur  qui nous a donné quelques informations sur son activité de massothérapeute. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site virginieguhur.com !

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Santé & Bien-être
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.