Redevenir maître de sa santé avec la MTC

Publié le 13 septembre 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Aider les gens à “redevenir maître de leur santé” est la volonté de Frédérick Marchand, praticien en Médecine Traditionnelle chinoise. Nous l’avons rencontré pour avoir son avis sur cette profession bien souvent critiquée. 

 

Son cabinet existe depuis 5 ans déjà mais Frédérick n’exerce pas encore à plein temps car dans cette profession il faut du temps pour s’implanter, se faire connaître et prospérer. Situé à Redon en Ille-et-Vilaine, Frédérick tient à exercer en dehors de grandes villes car il estime normal que cette pratique soit aussi présente en campagne, proche des gens qui n’y auraient pas accès autrement. 

 

Frédérick est praticien en “Médecine Traditionnelle Chinoise” (MTC), ce qui inclut comme compétence première d’être un bon diagnosticien avant tout, car comme le dit son maître (Mr P. Shan) : “sans bonne anamnèse, il n’y a pas de bon traitement” ! Il est en effet nécessaire d’être à l’écoute de son patient en premier lieu, car lui seul détient la clé déterminante du succès de ses soins et donc du travail de Frédérick. 

Qu’est-ce que la Médecine Traditionnelle ?

 

À la base, la MTC est une médecine préventive : “vouloir soigner une maladie une fois qu’elle est installée, c’est comme vouloir creuser un puits quand vient la soif ! N’est-ce pas un peu trop tard ?!” (phrase du « Huang Di Nei Jing Su Wen » ouvrage de référence pour cette pratique).  Voilà pourquoi ce système de santé dispense beaucoup de conseils divers sur l’alimentation, le sommeil, l’ergonomie, le sport, la sexualité… en guise de prophylaxie.

 

En qualité de soins, chaque cas aura son principe de traitement et ce qui est bien avec la MTC, c’est que l’on dispose d’une armada d’outils divers et variés pour répondre à chaque situation. Les outils les plus connus étant les aiguilles d’acupuncture, ils ne sont pas le moyen exclusif, à savoir que sur l’arbre des traitements existants en MTC, l’acupuncture représente plutôt une petite branche ! Les outils moins connus sont les moxas, sorte de cigares d’armoises qui servent à chauffer les points d’acupunctures, les ventouses qui étaient utilisé aussi en occident depuis fort longtemps, les massages (Tui Na) universellement reconnus d’utilité publique ! Et plus encore, la Pharmacopée Chinoise qui est une des plus grosses branches dans l’arbre des traitements, issue d’une connaissance plurimillénaire, elle tire son efficacité dans la pérennité de son utilisation discontinue à travers les siècles et les frontières, et aussi par sa logique implacable. J’ai été formé à conseiller correctement les patients dans ce sens.

 

Quelles ont été vos motivations pour exercer ce métier ?

 

Je pense que j’avais des prédispositions depuis toujours ! Comme je vous le disais, à 14 ans je commençais à lire Lao Tseu, célèbre philosophe taoïste chinois du 6ème siècle avant JC et me pris de passion pour la Chine antique jusqu’à l’ère pré-soviétique (la mort de la grande Chine selon moi). 

 

Même si je suis venu tard vers la MTC, j’ai toujours eu une âme d’écologue, passionné par l’environnement et le “vivant”, curieux de tout et très sensible voire “empathique”. Ce qui peut être perçu comme des tares dans notre civilisation, apparaît comme une évidence lorsqu’il s’agit de soigner son prochain. La MTC étant un système “naturaliste”, elle se complète totalement avec les sciences de la Vie et de la Terre, c’est une médecine écologique qui nécessite peu de moyen. Quoi de mieux pour motiver mon expérience et mon chemin de vie ?

 

Où avez-vous appris à maîtriser la médecine chinoise ?

 

J’ai appris la MTC avec le CEDRE, école de MTC réputée par son emblématique fondateur, Mr P. Shan, mon Maître, lui même disciple de Maître Leung Kok Yuen, non moins célèbre Médecin Chinois qui trouva la foi d’enseigner en occident ce que sa “Chine natale” ne lui permit plus à cause de la première révolution culturelle qui chassa les anciennes traditions de son monde, car jugées discipline pro-impériales. Cet homme courageux, Mr Leung Kok Yuen, sera le maître d’une grande lignée d’enseignant et de praticien en occident (Europe et États-Unis) comme le furent d’autres célébrités dans ce domaine à d’autres époques. Mais ma voie correspond à ses enseignements, issus d’une tradition orale et familiale, logiques et cohérents, c’est ce qui a déterminé mon choix de cette école parmis les nombreuses autres.

 

Quel support de la médecine chinoise aimez-vous utiliser ? 

 

Si vous parlez d’ouvrages, il y en a un de référence pour tous les praticiens c’est le “Huang Di Nei Jing Su Wen”, Classique de l’empereur Jaune, pour ce qui concerne l’acupuncture. 

 

Pour la pharmacopée c’est le “Shen Nong Ben Cao Jing” (Classique du laboureur céleste). 

 

Mais ce sont les cours que j’ai recueillis au sein de mon école qui me sont plus précieux car ils sont issue d’une connaissance doublée d’une pratique qui remonte au 15ème siècle, ce qui prouve l’évolutivité et l’adaptabilité de cet univers médical à traver le temps.

 

Sinon j’essaye de ne m’encombrer d’aucune lecture superflue, d’aucune qui soit dogmatique en tout cas car la littérature humaine grouille malheureusement d’ouvrages qui réinventent constamment la roue en défaisant celle de son voisin ! Quand on voit depuis combien de temps perdure la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) à travers peu d’ouvrage, il y a de quoi tirer des leçons ! Je me répète mais MTC équivaut à peu de moyen, peu d’encombrement, pas d’éparpillement. Le grand mot est d’être “juste”.

 

Comment se passe une séance d’acupuncture ?

 

Le temps le plus précieux est celui du recueil des informations, de l’analyse méticuleuse et l’écoute pointilleuse de son patient. Comme je le disais plus haut, la qualité de l’anamnèse va déterminer la qualité du soin. Aussi une bonne partie de la séance se déroule dans un dialogue et une observation du patient (couleur de la peau, des yeux, de la langue, mais aussi gestes et attitudes passent à la moulinette !) Rien ne doit échapper à ce temps d’examen. 

 

Vient ensuite la prise des pouls, indispensable information sur la santé du patient. Pas moins de 24 sortes de pouls sont interprétables par la Médecine Traditionnelle Chinoise pour déterminer finement l’état du patient. Cet acte conclu le temps de l’examen et détermine donc la meilleure action à choisir pour traiter le patient. Mon École ne préconise pas des temps de traitement longs, car ils peuvent être parfois  fatigants pour les patients.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’acupuncture ? 

 

Malheureusement, je serais franc avec vous et ne vous apprendrai rien de plus que vous devez déjà en savoir. Il est dit tant de choses à ce sujet qu’il y a de quoi faire passer cette pratique au pire comme éculée, hors-du-temps, désuète… Au mieux comme superstitieuse, anecdotique, fantasmagorique… Mais je vais quand même essayer !

 

L’acupuncture suit une grande logique basée (comme toute la Médecine Traditionnelle Chinoise) sur les grandes théories du Yin/Yang, des 5 mouvements, des méridiens mais aussi les lois de la thermodynamique. Et oui, bien sûr, comment une science pourrait se soustraire aux loi communes qui gouvernent les autres ? L’univers soumet aux même règles tout ce qui se passe sur un monde donné. 

 

L’action des aiguilles est “réactive” sur un corps vivant, car des quantités de choses y circulent à l’intérieur. Placer une aiguille sur certains points d’acupuncture s’apparenterait à creuser un puits sur l’emplacement d’une source et d’utiliser l’eau pour boire ou éteindre un incendie par exemple. Une autre aiguille pourra désenclaver une zone en faisant relâcher des tissus en tension, autrement dit : avoir une action “antalgique” (anti-douleur). Bref le cortège de traitement possible est théoriquement infini.

 

Malgré des résultats intéressants et aussi drôle que cela puisse paraître, cette pratique reste tabou dans notre société, car la médecine occidentale conservatrice s’est octroyée à elle seule le “droit” de pratiquer l’acupuncture, selon des grilles arbitraires de points par maladie et sans connaissances des théories profondes qui viennent du fin fond des âges où l’humain connaissait l’humain…

 

Heureusement il reste encore chez nous des praticiens bien formés qui savent de quoi il s’agit et qui peuvent apporter des réponses claires et logiques à la curiosité de ceux qui ont encore des doutes, et j’espère faire partie de ceux-là !

 

Pour en savoir plus : http://medecinechinoise35.fr/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Santé & Bien-être
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.