Prendre ses photos autrement. Entretien avec Isabelle Belloi, photographe

Publié le 25 juin 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

La réputation d’un photographe dépend de sa créativité et sa capacité d’apporter constamment des innovations. Pour se distinguer de ses concurrents, il doit toujours rechercher de l’originalité dans ses photos. En effet, le client ne choisit pas par hasard son photographe. Ce dernier doit avoir un plus par rapport aux autres. Isabelle Belloi est une photographe, pas comme les autres. Ses photos sont des oeuvres d’art. Suivez cet article pour en savoir davantage.

 

D’origine belge, Isabelle a suivi des études en communication. Plus précisément, dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel. Elle se spécialise dans l’application de la macro sur ses photographies afin de les rendre originales et uniques. C’est tout un travail de créativité ! Par ailleurs, elle n’avait pas l’intention de se professionnaliser dans ce domaine depuis le début, mais de nombreux clients ont fait appel à ses services.

 

Son intérêt pour ce métier résulte de son amour pour les contacts humains et les défis. Des choses recherchées ont plus de valeurs que celles qui sont données gratuitement. Pour attirer l’attention sur une image ou une photo, il faudrait que cette dernière suscite l’imagination et la réflexion. C’est justement ce qu’elle cherche dans sa photographie. Il est à noter qu’elle a déjà exposé ses photos à l’étranger.

Quel sens donnez-vous à la photographie ?

 

La photo pour moi c’est aller « piquer » les objets et les personnes au coeur de leur âme. Derrière chaque visage, il y a une histoire, que l’on devine, que l’on imagine. Je ne tiens pas à représenter la réalité à tout prix, je veux y insuffler une atmosphère avant toute chose. Chaque photographe a aussi ses référents culturels et c’est là que cela devient magique et que chacun se différencie. Mes référents/modèles à moi, c’est plutôt la peinture (exemple : Le Caravage, E. Hopper, entre autres), l’aspect graphique. C’est de cela que j’ai été nourrie depuis très jeune. Je ne suis pas une technicienne, j’y vais plutôt à l’instinct et je m’efforce d’apprivoiser la lumière à ma manière (je n’ai pas les tics et manies des photographes qui ont étudié la photo). L’objectif étant comme je l’ai dit de mettre en valeur, de sublimer et d’y injecter avant tout une atmosphère, de l’émotion au final.

 

Votre premier appareil photo, racontez-nous son histoire.

 

Mon premier appareil photo était un Olympus OM-10, un appareil argentique, que je me suis offert avec mon tout premier salaire à 16 ans. C’est cela que je voulais à tout prix. Je l’ai toujours d’ailleurs, et je compte bien le réutiliser, avec d’autres appareils argentiques que j’ai en ma possession. J’ai participé à pas mal de voyages scolaires lorsque j’étais à l’école et par la suite aussi. Cela m’a permis de prendre bien entendu des photos, stimulées par d’autres pays, d’autres visages et architectures. Un des plus beaux souvenirs photographiques est un voyage en Thaïlande au début des années 90. Je prenais aussi des photos de mes copains de classe. Il m’arrivait aussi d’utiliser l’appareil argentique du père d’une amie qui était photographe. Ensuite, j’ai pris des cours du soir en laboratoire de développement argentique et cela a été tout simplement magique. Je suis venue au numérique bien plus tard, il y a à peine quelques années.

 

Actuellement, quels sont les appareils que vous utilisez et pour quelle raison ?

 

A l’heure actuelle, j’utilise encore mon vieux Nikon D200 (format DX) pour la photo d’objets de très près (macro et bijoux ou matières). Il est idéal pour cela avec son objectif 50 mm de base 1.4, réputé pour son piqué, accompagné d’un tube allonge macro, je n’ai pas besoin de plus. J’ai d’autres objectifs, mais je les utilise moins.

Pour la photographie de mode, les portraits et autres, j’utilise un full frame, le D750 de Nikon aussi, avec soit de nouveau ce superbe 50 mm, et un 24-70 mm à focale constante. Il y a aussi un objectif argentique 70-300 mm que j’utilise pour prendre les gens sur le vif lors de réceptions, inaugurations, cela me permet d’être relativement discrète et de prendre des photos naturelles. Dans le cadre de travaux plus « expérimentaux », il m’arrive encore d’utiliser l’un ou l’autre compact numérique, c’est fascinant ce qu’on peut produire avec ces appareils.

 

Que proposez-vous dans vos portraits ? Comment procédez-vous pour les rendre unique ?

 

Pour les portraits, soit je les prends sur le vif, ou en mode plus « posé ». Ce que je tâche de faire, c’est de tirer le meilleur parti de chaque visage, d’utiliser ce qu’il y a de mieux pour le mettre en valeur. Les personnes qui se disent « pas photogéniques » se trompent, il y a toujours une bonne manière de saisir la plus belle part d’un visage, selon moi.

Les rendre uniques pour moi (et cela rejoint ce que je dis plus haut) c’est y insuffler mon style, mes références artistiques, d’y appliquer des cadrages moins « classiques », moins centrés par moment, un peu coupés aussi, et aussi de me rapprocher parfois très fort comme pour aller capturer leur âme. Photographier, c’est aussi instaurer une relation de confiance, pouvoir faire rire quand nécessaire pour détendre la personne et l’atmosphère. Un des plus beaux souvenirs est quand j’ai produit une trentaine de portraits noir & blanc pour une grande entreprise. Beaucoup m’ont dit alors, comme émerveillés, « wouaw, je ne me voyais pas comme ça, merci » … et les retours les plus agréables ont été : « là, je me trouve vraiment belle ».

 

Rendre unique et originale ses photos

 

La photographie doit refléter le sentiment et les talents du photographe. Ce n’est pas la photo en elle-même qui est la plus importante. C’est plutôt ce qu’elle veut transmettre ou exprimer. L’on veut surtout toucher une émotion.

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Ohne Kategorie, Photographie
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.