Photographier, c’est aussi voyager à travers des images 

Publié le 4 juillet 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Pratiquer un métier, s’agit-il simplement d’en choisir un, de se faire former puis de s’y accrocher? La plupart des métiers ont de multiples facettes. Il revient donc à celui ou celle qui désire le pratiquer de décider de les explorer ou de s’y familiariser. Ainsi, au lieu de choisir une spécialisation et de s’y confiner, le professionnel aura la capacité de déployer tout son potentiel. 

Dorrie Mcveigh, 44 ans aujourd’hui a fait ce choix, celui d’explorer son métier sous plusieurs de ses facettes. Elle est photographe. “Ce que je veux le plus dans mon travail, c’est faire des photos qui vous parlent, qui soient à la fois émouvantes et inspirantes, et qui encouragent le spectateur à remettre en question le moment capturé et à le toucher”, d’où le besoin d’avoir plusieurs compétences.

“Enfant, nous allions souvent à des expositions et ce sont toujours les photographies qui m’ont le plus touchée et inspirée”, se justifie t-elle. D’origine américaine, elle a créé son entreprise en France il y a quatre ans. Elle y travaille seule mais peut faire appel à de la main d’oeuvre quand cela est nécessaire. 

Dorrie, comment vous définiriez-vous en tant que photographe, quel est votre style?

 

On m’a dit que mes images sont souvent remplies d’un sentiment de tristesse ou de l’obscurité. Je ne les vois pas de cette façon, mais peut-être que je définis la beauté de manière différente dont les autres la voient. Tandis que je suis attirée par l’iconographie et l’éclat de la vie moderne, ce qui m’intéresse vraiment, c’est de les dépouiller pour révéler les espaces fragiles, calmes et quelques fois vides qui se trouvent en dessous. Je dirai que je suis au fond une artiste et que la photographie a toujours été un moyen pour moi de creuser dans mon inconscient et de révéler le monde tel que je le vois. Ayant grandi dans un pays qui n’est pas ma patrie, j’ai toujours voyagé et je suis consciente que mes images sont nées de cela. 

 

Quels photographes ou quelles oeuvres vous inspirent le plus dans ce métier? Pourquoi?

 

Chez nous, nous avions des livres sur Edward Curtis, Richard Avedon, Cartier Bresson et Diane Arbus, pour n’en nommer que quelques-uns. J’ai passé des heures à parcourir ces livres et je ne doute pas qu’ils ont tous joué un rôle dans mon travail.

Je me souviens avoir visité une exposition du photographe de guerre Don Mcullin et d’avoir été assommée par la puissance de ses images. Le fait qu’elles contiennent à la fois des ténèbres intenses et une beauté m’inspire. À l’école, je me suis spécialisée en anglais et en classique et j’ai été fascinée par les tragédies de Sophocles, Euripides et celles de Shakespeare. Elles m’ont initié à l’idée qu’il y avait des défauts essentiels dans la vie et que notre lutte en tant qu’être humain pour surmonter ces défauts est au cœur de la beauté, de notre créativité et de notre intelligence. 

Plus tard, je me souviens avoir visité Nan-Goldin dans un spectacle à l’Est de Londres et découvert des thèmes similaires. Sa capacité à documenter les luttes intimes dans la vie de ses amis était incroyablement puissante….

 

Si vous pouviez aller n’importe où dans le monde pour prendre des photos.  Où iriez-vous et pourquoi?

 

Il y a quelques années, je suis allé en Roumanie, ce qui a été une expérience incroyable. Nous avons voyagé à travers la Transylvanie et c’était fascinant de se trouver dans un pays où vous pouvez toujours voir les vestiges d’une Europe d’un autre temps. J’aimerais beaucoup retourner en Europe de l’Est et je vais en Géorgie cet été voyager à pied dans les montagnes du Caucase.

En 2017, je suis allé en Ethiopie; à Harare, à l’est, puis dans la vallée de l’Omo, l’un des derniers fiefs tribaux d’Afrique où la population chancelle sur un passé qui disparaît rapidement et un avenir très incertain. Malgré cela, les gens étaient incroyablement gentils et accueillants. J’aimerais beaucoup retourner en Éthiopie et visiter le nord du pays à moto car cela vous permet de voir des parties d’un pays que vous avez rarement l’occasion de voir lorsque vous voyagez en bus ou en voiture.

 

Autant de paysages que d’images 

 

L’une des manières de profiter de la photographie quand on voyage, c’est de prendre un moyen de déplacement personnel, comme la moto. Selon la professionnelle, cela permet de découvrir plusieurs paysages afin de prendre de superbes photographies. C’est ce qu’elle donne comme avis

Pour en savoir plus : https://www.dorriemcveigh.com/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Photographie
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.