Manero Marchand : artisan joaillier expérimenté

Publié le 15 mai 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Dans le domaine artistique et la création, l’expérience compte beaucoup. Plus un artiste a de l’expérience, mieux est sa maîtrise de l’art. C’est l’un des principaux arguments de Manero Marchand pour vanter son talent.

Né à Tours en 1974, Manero Marchand est un artisan joaillier aguerri. Certes, il n’a que 45 ans aujourd’hui, mais dispose déjà de 28 années d’expérience dans le secteur. En effet, il s’est initié dans le métier de joaillier vers 17 ans. Depuis, il n’a fait que ça.

Mais contrairement à ses confrères qui optent pour la bonne vieille méthode, Manero Marchand, lui, a su s’adapter à la nouvelle technologie. Tout en restant un artisan et en faisant ses travaux à la main, l’artiste se laisse parfois aider par la nouvelle technologie. Il propose en fait une approche artisanale assistée par le numérique dans la création de bijoux sur mesure.

 

Quelles ont été vos motivations pour exercer ce métier ?

 

À l’adolescence, je m’étais davantage orienté vers des études liées aux technologies des systèmes automatisés et la productique … mais cela manquait cruellement de poésie…

J’ai donc commencé des études artisanales, avec des CAP en bijouterie, joaillerie, sertissage, puis le brevet des métiers d’art et, pour finir, une “pincée” de gemmologie.

Bien sûr, l’informatique, qui était devenue plus qu’un loisir, était toujours dans ma vie, pour l’amusement, le graphisme et même la musique.

Mais c’est au début des années 2000 que cette passion est revenue côtoyer ma vie professionnelle, avec l’avènement de la 3D !

J’ai donc commencé à me former, de manière totalement autodidacte, à la CAO liée à la joaillerie. Aujourd’hui, je crée les designs les plus audacieux grâce à cet outil.

Parallèlement à mon activité professionnelle, je suis également formateur en CAO liée exclusivement à la joaillerie à l’institut de joaillerie de Saumur (IBS)

 

 

Qu’est le plus grand défi du bijoutier artisan ? Pourquoi ?

 

À l’instar de beaucoup de métiers artisanaux, un des plus grands défis est, à mon sens, d’accepter l’évolution technique et technologique de nos métiers. La joaillerie ne fait pas exception à la règle, même s’il s’agit d’un métier ancestral. Cette évolution n’est bien entendu pas obligatoire, mais il ne faut pas non plus en avoir peur. La CAO n’est pas, comme je l’entends souvent de la bouche des “anciens”, le chant du cygne de l’artisanat.

L’ordinateur est à côté de mon chalumeau, mes limes, mes échoppes, mes pinces et ma scie ! C’est un outil supplémentaire qui nous aide à aller encore plus loin, et qui, à certains égards, nous permet d’ouvrir des portes artistiques qui étaient, jusqu’à aujourd’hui, toujours inaccessibles.

Certains joailliers peuvent s’en passer, d’autre non. Et il faut l’accepter comme tel.

Certains encore ne connaissent pas cet outil, et ne veulent (peuvent) pas apprendre, mais comprennent cette valeur ajoutée et acceptent néanmoins d’utiliser cette technique par le biais de la sous-traitance.

 

 

Sur quelles bases choisissez-vous les artistes que vous exposez dans votre boutique ?

 

Pour le moment, les bases sont assez simples : les amis et la famille… Je n’ai pas encore approfondi cette question de “Rendez-vous d’artistes”, le temps nous a manqué.

Bien entendu, j’essaie de mettre en avant, là encore, l’artisanat, même s’il est en partie assisté par ordinateur, ce qui est le cas avec les créations “Trésors d’O”, des bijoux créés numériquement, mais émaillés à la main de manière totalement traditionnelle.

Il en va de même avec les sculptures de Michèle Barateau, qui sont totalement uniques et entièrement réalisées à la main en papier mâché (sans aucune intervention numérique !)

 

 

Comment entretenir soi-même son bijou ?

 

Le fait de porter un bijou n’est pas un acte à oublier. Il faut toujours être conscient de ce que vous portez, notamment sur vos doigts. Aussi, le premier entretien d’un bijou commence par y faire attention ! Je suis toujours désespéré d’entendre des clients me demander de fabriquer un bijou, d’un certain prix, pour le “porter tous les jours”, entendez par là, faire tout et n’importe quoi avec … le jardinage, des travaux, du ménage, de la maçonnerie …

Un bijou, c’est fragile. Et ce n’est pas parce qu’il est très cher qu’il sera pour autant plus solide !

Il faut les porter avec douceur et, comme nos ancêtres le faisaient, peut-être moins souvent, lors des événements familiaux par exemple.

Pour l’entretien, notamment le nettoyage, l’idéal est de plonger le bijou dans un verre d’eau tiède avec un peu de liquide vaisselle le soir (éviter les perles) et de laisser toute la nuit. Rincer le matin avec de l’eau claire et, éventuellement, brosser avec une brosse à dents.

Ne surtout pas faire de choc thermique, notamment pour les pierres (chaud/froid).

Attention aux pierres dites “d’ornement” comme les turquoises, lapis-lazuli, jaspes, jades, opales, etc. Elles peuvent mal réagir avec certains produits. Pour les précieuses (diamants, rubis, saphir), pas trop de danger. Attention cependant aux Émeraudes, qui peuvent facilement se fissurer suite à un léger choc.

Mais la meilleur solution est encore de confier régulièrement vos bijoux à un professionnel pour les nettoyer. Il en profitera pour vérifier l’ensemble du bijou et surtout l’état général du sertissage.

 

Un grand merci à Manero Marchand qui nous a donné quelques informations sur son activité d’artisan joaillier. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site manjocreation.com !

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Artisanat
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.