L’ostéopathie douce, dans le respect du corps 

Publié le 13 janvier 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Un traitement d’ostéopathie se fait dans une relation de confiance : entre l’ostéopathe et son patient, mais pas seulement figurez-vous ! Certains ostéopathes s’amusent à dire qu’il y a un troisième acteur lors de la consultation : c’est la santé elle même qui s’équilibre au sein du corps du patient. L’ostéopathe aide en effet son patient à trouver les solutions pour aller mieux en accompagnant ces processus d’équilibre à l’oeuvre dans son corps. 

 

Solène Chavane est ostéopathe à Paris, nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous explique un peu plus cette discipline. Elle travaille avec une approche douce de l’ostéopathie qui lui permet de suivre tout à chacun, aussi bien des bébés que leurs parents ou grands-parents. 

Quelles ont été vos motivations pour exercer ce métier ?

 

Adolescente, j’étais partagée entre l’envie de soigner les autres et l’envie de faire un travail d’artisanat pour travailler avec mes mains. Après une accident de ski, j’ai été soignée plusieurs mois en kinésithérapie. J’ai alors découvert un métier qui alliait ces deux choses qui m’attiraient : “soigner” et “travailler avec les mains”! C’est une amie qui m’a ensuite parlée de l’ostéopathie…

 

La philosophie de cette approche m’a très vite passionnée. Le premier ostéopathe – un américain nommé Andrew Taylor Still – disait à ses étudiants “N’importe quel imbécile peut trouver la maladie, si vous voulez aider vos patients, cherchez la santé”. Cette injonction surprenante est un défi car on est enclin à chercher ce qui ne va pas. 

 

L’ostéopathie se base donc sur un postulat inhabituel : le corps est déjà entrain de chercher la solution et l’ostéopathe est là pour l’aider. Comment fait-il ? Il commence par écouter le corps. L’ostéopathe va ensuite pouvoir donner, avec ses mains, des points d’appuis au corps en fonction de la demande du corps. C’est comme un main tendue qui aide à franchir une marche.  

 

Comment se caractérise « l’ostéopathie douce » ?

 

J’ai une approche particulière de l’ostéopathie : je travaille en douceur sans utiliser de technique articulaire communément appelé “craquement”.

 

Cette branche de l’ostéopathie correspond à une approche singulière du corps. Ce n’est pas une volonté “extérieure” de corriger “une erreur” du corps. Le praticien accompagne les forces de santé à l’œuvre dans le corps du patient et leur juste mise en action dans le traitement. 

 

Quels sont les bénéfices de l’ostéopathie douce par rapport aux autres approches ? 

 

Chaque ostéopathe utilise les techniques avec lesquelles il a le plus d’affinité. Cette diversité existe aussi par exemple en musique : un musicien peut utiliser un instrument à corde, un instrument à vent, ou encore des percussions… Il n’y a pas d’un côté les bonnes techniques et de l’autre côté les mauvaises. Le choix se fait selon la sensibilité de chacun. L’important au final en ostéopathie est de permettre au corps de se relâcher pour trouver un nouvel équilibre et une meilleure harmonie. 

 

Sur quelles problématiques,  l’ostéopathie peut-elle agir ?

 

Il est important de comprendre que l’ostéopathie est une médecine de terrain.  Le patient ressent un problème qui l’amène à consulter mais c’est comme un iceberg : Le motif de la consultation est la partie visible de l’iceberg, ce qui intéresse vraiment l’ostéopathe c’est de travailler la base de l’iceberg, immergée sous l’eau. Travailler sur cette base doit permettre in fine de faire “disparaître” le problème du patient. 

 

Comment fait l’ostéopathe ? Il travaille l’organisation du corps. Le corps est un peu comme une feuille de papier quasiment vierge au début de la vie. Cette feuille, au fur et mesure des chutes ou des chocs (même d’ordre émotionnel) se froisse. 

Cela commence dès le début de la vie : même un nouveau-né n’est pas “neuf”, il a pu être un peu serré à la fin de la grossesse dans le ventre de sa mère ou être un peu “bousculé” par l’accouchement. 

Le système de régulation du corps permet heureusement de se réajuster. L’ostéopathe est là pour donner, si besoin, un coup de pouce à ce système de régulation. C’est en quelque sorte pour aider “cette feuille de papier froissée” dont nous parlions plus haut, “à se remettre en forme”.

 

Certains qualifient l’ostéopathie de “magique”, avez-vous des explications à nous donner ?  

 

L’ostéopathie est une approche qui intrigue mais il n’y a pas de magie ! Au contraire pour moi c’est une approche très concrète. L’ostéopathe touche le corps. Cela lui permet de ressentir ce qui se passe dans ce corps : les éventuels tensions, la vie qui cherche un équilibre…  

 

C’est comme lorsque vous rencontrez quelqu’un et que vous engagez la conversation : un dialogue s’instaure. Vous pouvez sentir la personne encline à parler ou non de tel sujet, à changer de point de vue si vous lui donnez une information… C’est ce que l’ostéopathe fait mais en passant par le toucher ! 

 

Lorsque je pose les mains sur une partie du corps de mon patient, je cherche à percevoir si la région est “réceptive” “ouverte” ou au contraire “récalcitrante”, “renfrognée”. 

Mon travail est ensuite comme de “négocier” avec le corps pour lui permettre de changer de façon de fonctionner. Je sais qu’un traitement se termine quand je sens le corps se relacher, s’apaiser… et souvent les patients le sentent aussi ! Voilà pourquoi selon moi, l’ostéopathie est une pratique concrète et non pas magique ! 

 

Votre façon de travailler vous permet-elle de vous adresser à une patientèle particulière ?

 

L’ostéopathie douce permet de soigner tout à chacun. Certains patients préfèrent choisir cette approche de l’ostéopathie car elle correspond plus à leur sensibilité et à leur façon d’appréhender leur corps. 

 

Ensuite, cette pratique s’adapte particulièrement bien au bébé et à l’enfant. Le fait que le traitement se fasse sans geste brusque qui pourrait les surprendre, permet en effet au bébé et aux enfants de se sentir en confiance et d’accepter volontiers le soin. Les femmes enceintes apprécient aussi cette approche de l’ostéopathie notamment car la perception de leur corps est modifiée durant leur grossesse. 

 

Par ailleurs, chez les personnes âgées, la fragilité osseuse appelée “ostéoporose” est une contre indication à l’utilisation de craquement articulaire. L’approche douce de l’ostéopathie convient du coup particulièrement à cette période de la vie aussi. 

 

Un grand merci à Solène Chavane qui a pu nous donner tous ces éclaircissements sur l’ostéopathie douce. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site osteoparischavane.fr !

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Santé & Bien-être
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.