Le théâtre de la vie avec Scène envie

Publié le 13 septembre 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Ambitionnant devenir footballeur professionnel, une rupture des ligaments croisés va obliger Régis Rodriguez à se concentrer sur ses autres compétences. A 22 ans il obtient un diplôme d’ingénieur en Intelligence Artificielle (ENSI Caen), puis un DESS d’Administration des Entreprises. “D’ingénieur en informatique, je suis vite devenu ingénieur commercial dans des sociétés de services, et j’ai fini ma première carrière à 32 ans comme Directeur d’agence commerciale d’une société de 350 personnes à Paris”, informe t-il. 

 

Il va finalement se tourner vers une passion qui ne l’a pas quitté depuis ses 20 ans, le théâtre. En 2004 il créé Scène envie. Le challenge est grand dès le départ, alors que la troupe est déjà composée de 12 personnes. Mais son théâtre a une particularité. “… les participants de Scène Envie peuvent, en début d’année, choisir le type de personnage qu’ils souhaitent interpréter (schizophrène, candide, patron impétueux… tout est possible). Ensuite, il faut mettre toutes les demandes d’un même groupe dans la même pièce ! Un casse-tête extrêmement motivant et source de créativité !). Depuis, tout à évolué et Scène envie est devenue plus grande. 

D’où vient votre passion pour le théâtre et l’art de la scène ?

 

Même si je ne les ai jamais vu sur scène, ma mère était chanteuse et mon grand-père maternel était chanteur et batteur de jazz. Mes 2 frères et ma sœur chantent très bien, ils ont l’oreille musicale très développée et parfois, jouent de la musique ; ils sont eux aussi à l’aise devant un public… Et mon père aime jouer avec les mots. 

Mes premières expériences sur scène en amateur étaient déjà une révélation. La magie du Cours Florent, avec ses brillants anciens, m’a beaucoup motivé. Je dois par ailleurs beaucoup à mon premier professeur, Jérôme Dupleix, qui m’a transmis tous les apports techniques que le comédien amateur d’instinct que j’étais, n’avait pas. 

Les projets professionnels qui ont suivi, comme chanteur avec les Fatals Picards ou en jouant la comédie avec diverses compagnies, ont achevé de « convaincre mes tripes » que mon chemin était là, et nulle part ailleurs.

 


Quels types d’exercices proposez-vous le plus souvent à vos élèves pour progresser ? Quels avantages offrent ces supports ?

 

Je n’ai pas de types d’exercices de prédilection, puisque j’essaie de varier au maximum les séances. La majorité de mes nombreux exercices sont pratiqués dans des écoles professionnalisantes, mais adaptés à un public d’amateurs-loisir. 

 

Il y a les exercices récurrents de respiration, de détente, d’ancrage, corporels et gestuels, de placement de voix, d’articulation, d’écoute, d’acceptation, de spontanéité, de créativité, d’amplification, d’improvisation, de lectures, bref, les classiques…

 

Mais il est vrai que j’aime particulièrement tous les exercices comportant de nombreuses contraintes, souvent difficiles à cumuler, voire à comprendre, qui font se dire aux participants : « oh, et puis zut, je fais ce que je peux et on verra ! »… En gros, ce qui s’appelle le lâcher-prise, indispensable au comédien : ne pas trop intellectualiser, ne pas se poser la question de son image ou du ridicule, mais agir !!! (en anglais « act » !) 

 

 

Quels sont les avantages de choisir des cours de théâtre comme activité de team building ?

 

  • Une expérience inhabituelle : « sortir » de soi et de ses réflexes ou modes de pensée
  • S’éloigner de sa zone de confort, et découvrir ses collègues dans un contexte différent
  • Montrer d’autres facettes de soi et voir celles des autres que l’on ne connaissait pas
  • La proximité peu usuelle des participants et un projet partagé
  • Travailler sur l’écoute et l’acceptation, indispensables au travail d’équipe
  • Voir émerger des gens qui sont forces de propositions (en impro notamment)
  • Faire travailler le corps, avec un mode de respiration propice à l’évacuation des tensions 
  • Apprendre à poser sa voix, à mieux articuler, devant toutes sortes d’interlocuteurs
  • Peaufiner sa répartie en improvisation, mais aussi savoir s’accorder des silences

 

  • Enfin, là encore, le rire et la bonne humeur amènent le lâcher-prise et l’esprit d’équipe !

 


Quelles sont vos astuces pour vous rappeler de vos textes ?

 

La seule et meilleure « vraie » façon de retenir un texte n’est pas de l’apprendre « par cœur bêtement », si je puis le dire trivialement. Il s’agit avant tout de comprendre les enjeux, les intentions et la logique de son personnage : pourquoi dis-je cette réplique à ce moment-là ? Que m’inspirent les mots de mon partenaire ? Pourquoi les phrases de ma tirade sont-elles dans cet ordre ? Quel message veux-je faire passer ?

 

Bien sûr, il arrive que malgré tout, un certain nombre de répliques soient difficiles à retenir en passant par la logique du personnage : dans ce cas, je préconise les associations d’idées entre mots-clés, ou les moyens mnémotechniques les plus improbables (repérer les allitérations, assonances, faire des jeux de mots en associant les répliques, mémoriser les initiales des mots…). Tout moyen personnel est bon !

 

Il m’arrive aussi d’enregistrer le texte « à plat », sans le jouer (y compris celui de mes répliques, en prenant des voix différentes) ; ça marche si on a une mémoire auditive. Ceux qui ont une mémoire visuelle se repèrent aussi à la position des répliques sur la page ou à leur « taille »… et ceux qui ont une mémoire plus sensorielle peuvent associer leur posture ou leur position à leur texte. 

 

Enfin, une fois le gros de l’apprentissage fait, je m’attarde sur les derniers passages récalcitrants, en les listant et en y passant le temps nécessaire pour les assimiler. L’objectif étant de ne pas faire d’effort sur scène, mais de l’avoir totalement assimilé pour ne plus y réfléchir.

 

Petits pièges : il faut apprendre le texte « à plat », sans mémoriser la façon de le jouer (le ton, mot que je n’aime pas beaucoup. Je préfère la doublette : « état et intention »)… sinon, le comédien peu expérimenté aura du mal à le restituer autrement qu’il l’a appris, si le metteur en scène souhaite préciser ou changer l’intention… ou tout simplement si l’intention du partenaire-réplique suggère une autre réaction. 

Et il faut encore moins répéter le texte devant son miroir, pour chercher des « mimiques » ou des gestes : on ne « fabrique » pas un personnage « avec l’extérieur », mais on ressent « intérieurement » ce qu’il vit et « l’extérieur » s’en ressent (le corps, le regard, la voix…), à l’instant T (sur le plateau) ! 

C’est du spectacle vivant !!!

 

Ecrire, un challenge entier

 

L’un de mes challenges les plus motivants, c‘est de pouvoir écrire des pièces en se basant sur les personnages proposés par chacun des acteurs. C’est cela qui pousse les uns et les autres à se surpasser afin d’offrir le meilleur d’eux-même chaque fois. 

 

Pour en savoir plus : https://www.sceneenvie.com/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.