Le métier d’avocat 

Publié le 18 mai 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

“La recherche de solutions pour satisfaire le client. Comprendre ce que veut réellement le client. C’est d’abord un échange avec une personne. C’est l’élaboration d’une solution et de la mettre en oeuvre”.

 

C’est à n’en point douter une définition qui va bien avec le métier d’avocat. GONET Philippe Denis Robert est un avocat de 53 ans. Ses domaines de compétences sont  l’immobilier (de la construction à la vente judiciaire en passant par la copropriété) la réparation du préjudice corporel ( accident de la route, accident médical etc…) et tous les aspects responsabilités professionnelles susceptibles d’en découler (notaires pour l’immobilier, professionnels de santé pour les accidents médicaux etc..).

 

Il s’occupe aussi des questions de divorce à condition que cela prenne en compte les aspects immobilier et fiscalité. Il dit aussi avoir été avocat pénaliste à plein temps pendant plus de dix ans, avec des procès d’assises. 

Philippe, comment êtes-vous devenu avocat ? Quel est votre parcours ?

Je suis devenu avocat par accident. Initialement, je me destinais à la haute fonction publique. J’avais fait une maîtrise de droit public et préparais le concours d’entrée à l’ENA lorsque mon père est décédé au mois de septembre 1989. Je ne pouvais plus poursuivre des études longues, j’ai entrepris une maîtrise de droit privé carrière judiciaire que j’ai obtenue. 

Malgré tout, j’ai été contraint d’apprendre par coeur un traité de droit civil de Boris STARK  et le précis Dalloz de procédure civile pendant l’été pour préparer l’examen d’entrée au CFPA. (centre de formation à la profession d’avocat). Sur 360 candidats, 16 ont été reçus dont moi.

 

Quel outil de calcul utilisez-vous pour déterminer vos honoraires ? Quels avantages offre cet outil ?

Il est d’usage que la détermination de la rémunération de l’avocat, soit fonction, notamment, de chacun des éléments suivants: le temps consacré à l’affaire, le travail de recherche, la nature et la difficulté de l’affaire, l’importance des intérêts en cause, l’incidence des frais et charges du cabinet auquel appartient l’avocat, la notoriété, les titres, l’ancienneté, l’expérience et la spécialisation de ce dernier, les avantages et le résultat obtenu au profit du client  et par son travail, la situation des clients.

Ces éléments pour autant qu’ils sont précis sont flous pour le client et sujets à interprétation.  

 

C’est pourquoi, conformément à son obligation de délicatesse, j’établis une convention d’honoraires  qui fixe l’accord de l’avocat et des clients sur les éléments de la rémunération et son mode de calcul. 

 

Je pratique un forfait relativement à la matière et une facturation à l’acte. Si je fais quelque chose pour le client, je peux en justifier.

 

Le temps passé m’apparaît sujet à controverse. Le client n’a pas à payer le temps de recherche d’une solution dès lors qu’il est censé faire appel à un avocat qui s’est déclaré compétent pour son affaire. Il me semble plus judicieux de fixer les bases de rémunération dès la signature.

 

Quels sont vos conseils pour choisir son avocat ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

Le choix d’un Avocat est fonction des qualités qu’on lui prête et du résultat qu’on entend obtenir.

 

C’est le premier entretien qui est déterminant. Soit le courant passe, soit il ne passe pas. Inutile d’insister dans une relation incertaine. C’est vrai autant pour le client que pour l’avocat. Au travers du premier entretien, autant l’avocat que le client peut savoir si on va engager une collaboration.

 

Qu’est ce qu’une prestation compensatoire en cas de divorce ? Quels sont les facteurs qui déterminent cette somme ?

C’est une somme allouée susceptible d’être allouée soit dans le cadre d’un divorce par acte d’avocat soit par décision de justice du juge aux affaires familiales  à l’un des époux soit sous forme de rente, soit sous forme de capital à l’occasion d’un divorce.

La prestation peut être versée pendant une durée de 8 ans soit à vie lorsque l’épouse est âgée.

La prestation compensatoire a pour objectif de compenser les conséquences financières de la rupture de la vie commune.

Une prestation compensatoire est accordée quand existe une disparité financière  entre les futurs époux divorcés.

Il n’y a pas de compensation automatique car toute disparité n’est pas compensable.

La disparité doit résulter de la rupture du mariage et non d’éléments antérieurs au mariage telles les différences  de fortune personnelle, de diplômes, ou des choix personnels (carrières professionnelles indépendantes).

Le Juge aux affaires familiales accordera une prestation compensatoire si un lien de causalité existe entre la disparité et la rupture du mariage.

Sur les mêmes bases, les avocats intervenant dans le cadre d’un divorce par avocat sont conduits à fixer une prestation compensatoire lorsque les conditions sont remplies.

Seul un avocat pourra, au vu de la jurisprudence très évolutive dans ce domaine, déclarer si une prestation compensatoire est possible ou non.

Quand  la disparité est retenue, le calcul de la prestation compensatoire tient compte de l’âge, des revenus respectifs, de la durée du mariage.

 Il existe trois méthodes principales pour obtenir le montant de la prestation compensatoire à payer qui donnent des résultats que le juge aux affaires familiales va moduler en fonction d’éléments particuliers que l’avocat aura portés à la connaissance du juge.

 

 

Un grand merci à GONET Philippe Denis Robert qui nous a donné quelques informations sur son activité d’avocat. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site philippe-gonet-avocat-mti.fr !

 

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Économies & droit
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.