L’art du design graphique

Publié le 19 février 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Tous deux (Vincent Lamarche et Marielle de Vaulx) sont passionnés par les arts et les sciences avec le souci de transmettre et créer du lien. Cette sensibilité pour l’humain s’est confirmée durant leurs études où ils ont pu lier philosophie, sciences humaines et création numérique.

C’est de cette alchimie qu’est née NUN, leur agence digitale à Strasbourg, avec le but de faire du design graphique non un but mais un moyen pour proposer une vision du faire et vivre ensemble. Une entreprise qui réunit les deux univers de prédilection de chacun de ses fondateurs. La partie atelier avec des presses anciennes, des caractères mobiles de bois et de métal, des outils et un savoir-faire d’un autre temps. Puis le studio. Résolument numérique avec ordinateurs, tablettes graphiques et un savoir-faire toujours en pleine mutation.

Les domaines de compétences sont multiples : le design graphique pour de la création de contenu à haute valeur ajoutée, la vulgarisation des sciences et l’enseignement du design, l’impression typographique et la production numérique.

Où trouvez-vous les inspirations pour les cartes que vous créez ?

Dans la littérature pour beaucoup. C’est un monde que j’ai connu tardivement, mais qui est une ressource inépuisable. Puis dans les films, la musique, les expositions, les rencontres, la vie en fait ! Tout est inspiration, pour peu qu’on laisse la possibilité aux choses de nous toucher et de germer en nous.

Un jour un de mes professeurs m’a dit : « vous ne comprenez peut-être pas le sens des choses maintenant et pourtant un jour, ce que vous avez appris sera peut-être un élément décisif. Et là vous comprendrez. » Alors je saisie toujours les opportunités d’apprendre quelque chose de nouveau.

(Marielle)

 

Vous travaillez sur différents supports. Quel est votre préféré ? Pourquoi ?

Pour moi le papier. Parce qu’il est présent tout au long de notre vie. Quand je dessinais petite ou quand j’écrivais à mes grands-parents depuis les centres de vacances, dans mon journal intime et encore quand j’illustrais mes cahiers de poésie avec du papier découpé. Aux beaux-arts, dans les livres, les petits mots en classe, les lettres d’amour ou de rupture, les vitraux ou les montgolfières en papier de soie ! Il y a tellement à voir et à toucher que c’est presque un monde infini. Le papier a su garder et garde encore la mémoire de l’humanité.

Marielle

Je suis fasciné pour ma part par le potentiel narratif des écrans. Parce qu’ils ajoutent des possibilités immenses en terme d’interactivité, d’animation, de sons, les écrans sont un terrain de jeu incroyable pour développer une histoire. A la base, il y a la fascination pour le cinéma et le film animé : Batman sur France 3 dans mon enfance, Jurassic Park puis le seigneur des anneaux et les incroyables effets visuels de la WETA digital, les films de Miyazaki, la direction photo de Tarantino, l’univers oniriquo-gothique de Burton, les incroyables scénario de David Fincher, etc…  A chaque fois, des claques visuels, un sentiment de magie et de poésie incroyable, et des émotions intenses. Puis il y a la découverte du web, de la visualisation de données, de l’architecture d’information et plus dernièrement de la réalité augmentée.

Vincent

 

Quels sont les logiciels que vous utilisez souvent ? Qu’est-ce qui vous plaît dans leur utilisation ?

Principalement illustrator et indesign de la suite Adobe. Déjà l’interface est très agréable à utiliser car identique d’un logiciel à l’autre, puis il y a aussi maintenant la possibilité de faire des partages de bibliothèques d’éléments graphiques et de fichiers avec d’autres designers graphiques. C’est très pratique et on gagne un temps considérable.
J’utilise une tablette graphique car c’est l’outil le plus proche du crayon de papier. 

Marielle

Beaucoup Photoshop, illustrator, indesign, mais aussi After effects, XD ou Axure. After effects permet de faire de l’animation 2D et du compositing. XD et Axure permettent de prototyper des applications web ou mobiles avec un niveau avancé d’interactivité et de scénarisation. After effects est en lien direct avec le reste de la suite Adobe donc fluide et rapide. XD aussi. Axure n’a pour l’instant pas d’équivalent dans la précision de prototypage. De temps à autre, j’ouvre Cinéma 4D pour faire un peu de 3D ou encore Blender.

Vincent

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut faire le métier de designer graphique ?

Pour moi il y a trois choses sur lesquels on doit se poser des questions pour devenir designer graphiques

Le domaine : suis-je dans le bon domaine ? Car il faut être animé par ses passions pour surmonter les difficultés qui se présenteront.

Se demander comment je veux vivre mon métier. En entreprise, en indépendant, etc.

Et le dernier, c’est d’avoir de l’audace. La peur est frein terrible pour le créatif. Or oser c’est prendre le risque de réussir.

Marielle

Premièrement : ai-je envie de créer, tout le temps et d’adopter cette posture en permanence ? Car on n’est pas designer graphique par intermittence, mais tout le temps.

 

Deuxièmement : identifier le champ, à l’intérieur du design graphique, qui me fait vibrer. La narration, la technique, l’interactivité, le graphisme, la conception? La réponse à cette question permettra d’identifier le profil de métier visé : webdesigner, technicien 3D, directeur artistique, brand designer, illustrateur, designer éditorial, etc.

Troisièmement et le plus important : être curieux, avec un C majuscule. S’intéresser, se confronter à d’autres univers, d’autres cultures, à des domaines qui sur le papier ne vous touchent pas. Le designer, c’est par essence celui qui travaille de façon à la fois transversale et systémique. Il aime par définition articuler, faire des liaisons, faire se rencontrer des sphères au départ étrangères. Et il aime aussi par-dessus expliquer et être pédagogique, didactique. C’est comme cela que l’on peut faire du dessin à dessein, penser le fond et la forme dans un même mouvement.

Vincent

 

 Un grand merci à Vincent et Marielle qui nous ont donné quelques informations sur leur activité de designers graphiques. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site nundesign.fr !

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.