La photographie, plus qu’un métier – Un passe-temps et une passion

Publié le 14 novembre 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

La photographie vous aide à capturer tout ce que vous qualifiez d’important et qui mérite d’être souvenu dans les années à venir. Une photo est suffisamment puissante pour non seulement vous faire rappeler d’un événement ou d’un détail, mais aussi vous ramener directement aux sentiments, aux sons et même aux odeurs du moment.

Denis GELIN est animateur de la section photo du club informatique de sa commune dont il est également le vice-président. Etant photographe amateur, il travaille toujours seul en insistant sur le fait que la photo est l’expression de sentiments personnels.

Denis excelle dans deux secteurs, notamment le diaporama et la photo. En diaporama, il réalise des montages. En photo, il a trois sujets de prédilection, notamment la réalisation d’images soignées, bien composées, bien exposées, la recherche purement graphique dans la conception de l’image et le témoignage.

Denis, comment décrivez-vous une bonne photo ? Quelles sont vos astuces favorites pour réussir vos photos ?

 

Voilà une question intéressante !

 

Une bonne photo est-elle belle ?

Inversement, une belle photo est-elle bonne ?

Ce qui est bon présente une qualité conforme à ce que l’on attend : c’est concret (mesurable) et objectif (critères universels).

Ce qui est beau est ce qui plaît à l’œil : c’est abstrait (non mesurable) et subjectif (critères personnels).

Ainsi, la photo à usage professionnel sera jugée sur des critères objectifs (bonne photo).

La photo amateur, quant à elle, est centrée sur l’image. On appréciera beauté, couleurs, originalité, émotion, histoire, contexte, etc. Elle répondra donc à des critères plus subjectifs (belle photo).

Ainsi, nous jugeons une photo avec deux types de critères : critères objectifs : la technique la composition le traitement la présentation – critères subjectifs : dépend de notre vécu (goût, expérience, souvenirs…), domaine de l’irrationnel qu’on a souvent du mal à expliquer.

Pour conclure, en tant que photographe amateur, je jugerai davantage une photo sur des critères subjectifs que sur des critères objectifs. N’attachons donc pas trop d’importance aux critères techniques. Car c’est le résultat final qui compte, quels que soient les moyens pour y parvenir.

Donc, pas d’astuces (ou peu) pour réussir une photo, mais une grande sensibilité dans le regard porté sur le sujet.

 

Quels sont les accessoires dont vous avez besoin pour réussir les photos culinaires ? À quoi vous servent ces équipements ?

 

D’abord, bien sûr, un appareil photo de qualité, de préférence Reflex. Cependant, la technique évolue tellement vite qu’aujourd’hui un Reflex peut être remplacé par un Hybride ou un Bridge.

 

Ensuite, un trépied pour assurer la stabilité de l’appareil afin d’éviter le flou de bougé. Les photos culinaires sont souvent prises dans des conditions de lumière difficiles ce qui conduit à des vitesses d’obturation lentes (parfois plusieurs secondes). Dès lors, le moindre mouvement de l’appareil fera apparaître la photo floue. Le trépied remédie à cela. Il faut également un déclencheur à distance pour éviter de toucher l’appareil afin de ne pas lui transmettre de vibrations.

 

Enfin, un éclairage d’appoint. Mes photos culinaires sont toujours faites en lumière du jour, mais j’utilise fréquemment une torche à LED pour déboucher les ombres.

 

Quelles sont vos meilleures astuces pour réussir des photographies culinaires ?

 

Une photo culinaire doit donner envie de goûter au plat présenté. Il faut donc qu’elle soit harmonieuse pour éveiller la sensibilité gustative de celui qui la regarde.

 

Pour cela, j’utilise plusieurs astuces : je prépare le plat à photographier en le plaçant dans un environnement agréable et en l’agrémentant d’accessoires en relation avec lui, je recherche l’harmonie des couleurs entre le plat lui-même, son support, son environnement, je prends mes photos en léger contre-jour pour que la lumière sculpte des formes sur le sujet, j’utilise souvent un grand carton noir pour assombrir l’arrière-plan quand c’est nécessaire, je règle la profondeur de champ, c’est-à-dire que je cherche à équilibrer les parties nettes et les parties floues de l’image, je varie la présentation d’une photo à l’autre pour éviter la monotonie.

 

Ainsi, celle qui suit a été réalisée pour Halloween 2019. Ma femme avait préparé des “yeux de sorcière” qu’il fallait que je mette en scène.

Il fallait donc une ambiance de circonstance.

J’ai utilisé : mon carton noir en arrière-plan, un tissu noir satiné sous le plat, le satin ayant l’avantage de donner un peu de reflets, quelques accessoires propres à Halloween.

Après, c’est affaire de cadrage et de composition.

 

Quelles sont les bonnes raisons de signer ses photos ? Quelles techniques recommandez-vous pour le faire ?

 

Mais pourquoi donc signer ses photos… !

 

Par fierté de l’image réussie ? Mais entre fierté, prétention, voire suffisance, la limite est ténue.

 

Alors, c’est pour sécuriser les images afin d’éviter un vol sur Internet ? Détrompez-vous ! Tout ce que vous mettez sur Internet ne vous appartient plus. Car il ne suffit que de quelques minutes avec un logiciel de traitement de l’image pour supprimer la signature, voire, pire, la remplacer par une autre. Un moyen plus efficace consiste à programmer l’appareil photo pour qu’il ajoute un copyright aux métadonnées qui accompagnent chaque image. Mais, là, je deviens technique…

Voici donc pourquoi très peu de photographes de renom signent leurs photos : ils estiment tout simplement que c’est inutile. Car leur meilleure signature, c’est leur style reconnaissable parmi tous.

En plus, cela leur donne du travail supplémentaire au détriment du temps passé à la prise de vues. Sans compter aussi que, généralement, la signature dégrade l’aspect visuel de l’image.

Dans une exposition, ils préfèreront apposer un code QR discret sur l’un des panneaux. Le visiteur intéressé le scannera avec son Smartphone pour accéder directement à leur site Internet.

 

Un grand merci à Denis GELIN  qui nous a donné quelques informations sur son activité dans le monde de la photographie. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site denisgelin.fr.

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Ohne Kategorie, Photographie
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.