La maison de la Russie : un repère socio-culturel

Publié le 26 juin 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Le Maison de la Russie est une association établie à Nice en 2003, conçue comme un centre socio-culturel orienté vers la Russie et promouvant les échanges entre notre région et la Russie dans son ensemble. 

 

Outre les cours pour les enfants, l’association propose une aide juridique pour les russophones, l’aide à l’obtention des visas pour ses adhérents désireux de partir en Russie, et organise avec “Perspective Internationale” des manifestations d’envergure, comme des colloques internationaux, les “Saisons musicales russes à Nice”… 

 

Hélène Metlov, 73 ans, est présidente de l’association. Elle s’occupe entièrement de l’ensemble vocal “Metelnizza” et dispense des cours de russe. Elle travaille notamment en lien avec l’Education Nationale, et les classes de russe des écoles où cette langue est enseignée. Nous lui avons posé quelques questions sur son activité. 

 

Quel est le but que vous visez en prenant l’option d’apprendre le russe aux francophones?

 

Essentiellement de favoriser la connaissance mutuelle de nos deux pays par l’apprentissage de la langue et le contact direct avec la culture. La Russie est particulièrement mal connue en France, et ce depuis fort longtemps (cf les récits des voyageurs depuis le XVe siècle). 

 

Les clichés répandus dans notre pays sur les Russes, représentés comme des brutes incultes et dangereuses, et la France représentée comme un modèle d’éducation et de culture en Russie, sont encore très vivaces, même si les voyages, plus faciles aujourd’hui, permettent à une minorité de prendre connaissance d’autres réalités. 

 

Petite anecdote au sujet des préjugés : qui sait en France que la reine Anne, épouse du roi Henri 1er(XIe siècle) savait lire et écrire, et a introduit à la Cour une culture raffinée qui n’était guère celle du roi, chasseur et guerrier invétéré, illettré et mal lavé. Je rappelle ici que depuis des temps immémoriaux, le peuple russe prend régulièrement des bains de vapeur, et que les odeurs de la Cour à Versailles, était loin d’être celle de la rose !

Ainsi, la possibilité de lire en direct en russe ou en français, de voir et de rencontrer sans aller bien loin des représentants, d’origine sociale et régionale très diversifiée, tout en s’exprimant dans les deux langues permet de mieux se connaître. Les échanges et les voyages y contribuent également, ainsi que la pratique de la culture (théâtre ou chant). 

 

Enfin, aujourd’hui, et de plus en plus souvent : il s’agit de répondre à une demande croissante d’un public déjà engagé dans la vie professionnelle pour lequel la connaissance du russe est un plus dans la recherche de travail dans notre région.

 

 

Quels sont les outils ou les livres ainsi que les méthodes que vous mettez à contribution pour faire assimiler le russe ?

 

L’audio-visuel, et pour les bases un manuel d’apprentissage des bases du russe en 140 heures que j’ai préparé spécialement pour les francophones, en utilisant mon expérience de près de 40 ans d’enseignement. Pour ceux qui désirent poursuivre avec nous l’étude du russe, les manuels édités en Russie, et pour tous, bien sûr, toutes les ressources d’internet.

Nous nous sommes également essayés sur Skype, mais malheureusement, à Nice, le réseau, quel que soit le fournisseur d’accès, est aléatoire, et ne permet pas toujours de mener à bien une séance de 2 heures.

 

 

Quels sont les types de personnes qui s’intéressent à vos cours?

 

Elles sont très diverses. 

 

Pour le russe : 

 

  • Des retraités qui ont toujours rêvé de pouvoir lire Tolstoï ou Dostoïevski en russe, ou qui trouvent dans l’étude d’une langue réputée difficile un excellent exercice pour la souplesse du cerveau.

 

  • Des jeunes, entre 25 et 40 ans, qui cherchent du travail ou veulent améliorer leurs conditions de travail et de salaire

 

  • Des enfants issus de familles russophones (ou françaises), dont les parents souhaitent que les enfants n’oublient pas la  langue maternelle, au moins de l’un des parents, ou l’apprennent dès l’enfance, estimant (à juste titre, je pense), que cela sera un atout plus tard dans l’apprentissage d’autres langues étrangères.

 

Pour le français : 

 

  • Des jeunes femmes qui ont épousé des Français et souhaitent que la langue quotidienne soit le français plutôt que l’anglais, sans pour autant abandonner les cours d’anglais ! 

 

  • Des enfants, qui viennent d’arriver en France et ont besoin de soutien pour suivre en classe, surtout s’ils ont plus de 9 ou 10 ans 

 

Quel est selon vous le meilleur moyen d’apprendre le russe ?

 

Venir à la Maison de la Russie à Nice, bien-sûr ! Plus sérieusement, pratiquer une activité artistique, quelle qu’elle soit, ou sportive avec un entraîneur russophone, permet de faire passer l’information par le corps et pas seulement par le cerveau. Il ne faut cependant pas négliger les cours et l’apprentissage de la grammaire, indispensable dans une langue aussi structurée que le russe.

 

Je voudrais souligner que, à mon avis, le russe n’est pas aussi difficile que le fait croire sa réputation : il y a dans cette langue une logique mathématique et une rigueur que n’a pas le français. La seule véritable difficulté du russe, comme je pense, celle de toute langue qui s’appuie sur une culture à la fois proche et différente de la nôtre, et sous un climat et un environnement géographique éloignés des nôtres, c’est la vision et la compréhension du réel et vraiment pas l’alphabet cyrillique que l’on peut apprendre en quelques heures !

 

Un lieu de rencontre franco-russe riche

 

La Maison de la Russie est un repère pour tout russe s’installant à Nice, ainsi que pour toute personne souhaitant améliorer son niveau de russe. Véritable lieu de vie culturel, l’association met tout en oeuvre pour apporter le plus de services possibles à ces habitués : cours de langue, aide administrative et sociale mais aussi culture avec l’organisation des saisons musicales russes !

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.