La danse contemporaine dans tous ses états

Publié le 18 décembre 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Danser, c’est certainement l’une des meilleurs choses qu’on peut faire pendant son temps libre. En plus d’être une activité physique permettant d’entretenir le corps, la danse est aussi un très bon moyen de se concentrer, de mieux connaître son corps, sa relation à l’espace, à la musique, aux autres. Cette activité évacue le stress et les ondes négatives. Mais où apprendre à danser ? Réponse : chez Youtci Erdos !

Née à Cannes il y a 54 ans, vous pensez sans doute que Youtci Erdos a dépassé l’âge de danser. ? Son parcours l’a conduite à se dire qu’un bon danseur est un danseur qui danse dans le temps. Avec Manuel Chabanis (également chorégraphe de la Cie Scalène), ils proposent une danse avec un engagement physique marqué et une conscience corporelle fine.

En plus d’être danseuse, et chorégraphe et interprète, Youtci Erdos anime aussi des ateliers chorégraphique. Avec son partenaire, elle dispense des ateliers chorégraphiques de niveau intermédiaire, avancés et professionnels en quête de perfection.

Youtci et Manuel, comment vous êtes-vous rencontrés et d’où est né votre projet commun ? Comment pourriez-vous résumer l’envie qui a tout démarré ?

 

Nous nous sommes rencontrés dans le studio de danse de mes parents, où Manuel est venu prendre des cours et où j’en donnais déjà.

Le premier projet est né d’une envie d’une bande de jeunes adultes “copains” qui souhaitaient exprimer leur énergie ensemble. C’était alors un projet pré-professionnel. Puis aux alentours de 2000, chacun ayant fait son chemin (Manuel avec Régine Chopinot, Maguy Marin, Philippe Saire et moi avec Philippe Saire et enseignante dans plusieurs compagnies) nous avons décidé de mener un travail chorégraphique ensemble, avec l’envie commune de trouver de nouvelles manières d’exprimer, de croiser avec d’autres.

 

Quel matériel est nécessaire pour la création d’un spectacle ? Avez-vous un budget minimum, des éclairages, des consignes de sécurité… dont vous ne pouvez pas faire l’économie ?

 

Le matériel nécessaire est variable d’un projet à l’autre. Il peut n’y avoir que les corps (pas de musique, pas de lumières, pas d’espace particulier… ex : en pleine nature). Mais le plus souvent, pour une création en salle, une diffusion sonore et des projecteurs, un plancher et tapis de danse. Le budget minimum est difficile à chiffrer. Il dépend de chaque projet. Il ne s’agit pas pour nous de répéter des recettes “toutes faites”, mais de créer des projets distincts, qui tiennent compte des lieux aussi. Ex : performances dans des lieux atypiques, représentations dans des salles de spectacle, chacun pose des conditions différentes.

 

Vous parlez de travailler avec « différents types de populations », pouvez-vous préciser ce concept et la richesse qu’il apporte à vos cours ?

 

Dans le cadre des cours de danse contemporaine et disponibilité et de centrage corporel, ils sont ouverts à tous et la population varie entre 17 et 70 ans, hommes et femmes. Il s’agit déjà d’une mixité générationnelle et de genre. Elle amène de l’échange et une mise en perspective de nos savoirs. Il est pour moi important que tous se rencontrent et plutôt parler d’engagement et d’échange collectifs. Par ailleurs, j’ai également donné des ateliers dans le cadre de Danse pou Parkinson, ou dans des EHPAD. Là il s’agit d’un autre type de population, et là encore l’intérêt a été d’amener des danseurs et accompagnants dans ces ateliers, afin de provoquer l’échange et de modifier la vision de chacun sur l’autre. La danse me parait faite pour discuter ensemble autrement que par la parole. La culture sous-jacente s’exprime dans nos gestes. Dans les cours professionnels, le travail est un peu différent, (plus exigeant ?) mais toujours l’harmonie de l’ensemble, danser avec l’autre, ressentir sont des axes importants. Entre croisement inter-générationnel, inter-culturel le langage du corps est le vecteur par lequel je rencontre l’autre directement, avec bienveillance.

 

Quel est l’artiste ou le festival qui vous a le plus marqués, et pourquoi ? Quelle expérience aimeriez-vous revivre à l’avenir ?

 

Maguy Marin pour sa capacité à ré-inventer son action chorégraphique et pour son engagement et enfin pour son génie. Philippe Saire pour l’élan qu’il a insufflé en Suisse pour la reconnaissance du métier de danseur et pour son travail. Les JO d’Albertville en 1994 (!!!) avec Philippe Decouflé, qui réunissait 250 à 500 danseurs de la France entière, et où des liens forts se sont tissés. “Les Deschiens” au Festival d’Avignon dans la cour d’honneur pour la bousculade qu’ils ont provoqué dans le monde “classique” avignonnais. Un écrivain anthropologue Marc Augier, pour savoir mettre des mots sur des sensations.  Qu’est-ce que j’aimerais revivre ? Je n’ai pas de réponse.

 

Un grand merci à Youtci Erdos qui nous a donné quelques informations sur son activité dans le domaine de la danse contemporaine. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site cie-scalene.com !

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Sports & Loisirs
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.