Jean-Michel Cousin : Psychanalyste

Publié le 14 janvier 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Il est souvent nécessaire de faire une petite introspection avant de pouvoir songer à trouver sa voie. C’est d’autant plus vrai sur le plan professionnel. Après tout, on a tous tendance à suivre le flux de la rivière. Pour se retrouver, de nombreuses voies sont disponibles notamment la reconversion professionnelle. 

C’est cette voie que Jean-Michel Cousin a suivie de suivre. Après une analyse personnelle de plus de 9 ans, il a décidé de devenir psychanalyste suite à sa reconversion professionnelle.

C’est en 2005 qu’il a décidé de commencer son aventure avant d’ouvrir un cabinet à Nice en 2008. Sa spécialité est la psychanalyse pure. La spécificité de cette spécialité est qu’elle n’est pas compatible avec toutes les autres techniques de soin. Pour couronner le tout, c’est avec une grande humilité est une approche particulièrement objective que Jean-Michel Cousin aborde son métier de psychanalyste.

 

 

Jean-Michel Cousin, que vous inspire la pensée selon laquelle nous sommes tous des névrosés?

 

Il faut prendre cette expression avec prudence.

Pour certains la névrose est une maladie, une déformation qu’il faut supprimer. Comme si la bonne santé mentale était sans névrose.

Pour moi, la névrose est la posture que le sujet prend pour s’interfacer avec son environnement. Donc elle est nécessaire, et doit être respectée, car sans elle c’est la psychose. 

Nous ne souffrons pas tous de notre névrose. Comprendre notre névrose, et la faire évoluer, permet de lever certaines limites et d’apaiser la souffrance.

 

 

En dehors de l’écoute, quels sont les autres outils dont se sert le psy?

 

En psychanalyse pure, l’écoute est le seul outil.

Mais une écoute particulière : éthique, sans jugement, sans désir d’interprétation personnelle ni conseil, dans l’empathie -sans être dans la compassion, dans l’observation du non-dit, du lapsus et du sens plutôt que dans l’écoute du discours et de l’histoire.

Une écoute faite de questionnement pour inviter l’analysant à s’écouter lui-même, à prendre du recul sur son discours et ce qu’il cache.

Même dans l’interprétation des rêves, l’outil reste l’écoute et l’invitation à trouver sans sa propre symbolique ce que peut révéler le rêve. C’est la fameuse écoute flottante.

 

 

Comment fait-on pour choisir le bon psy?

 

Le respect d’une éthique irréprochable est la clé. Il est très facile dès l’entretien préliminaire de vérifier si la posture du psy est juste, si il sera un bon accompagnant ou s’il se prend pour un soignant. Un psychanalyste qui croit savoir qui vous êtes, de “quoi” vous souffrez, n’est pas psychanalyste. Ensuite il y a le ressenti. Pour libérer votre parole, il faut vous sentir à l’aise.

 

 

On imagine généralement que ce sont les personnes qui sont psychologiquement instables qui ont besoin d’un psychanalyste. Que répondez-vous?

 

Dans l’absolu chacun aurait besoin de faire un travail d’introspection. Et tout psy devrait avoir mené à bien une analyse personnelle avant de s’engager à aider les autres. 

Mais ce n’est pas parce qu’on aurait besoin d’une psychanalyse qu’on est en mesure de la faire. Dans la pratique ce qui motive à ouvrir la boîte de pandore c’est la souffrance. Donc sans souffrance, sans symptôme gênant pour soi-même, pas de psychanalyse possible. Il n’est pas possible de mener à bien une psychanalyse par curiosité ou par obligation : je pense à ceux dont le comportement gêne la société, mais qui tirent du plaisir de leur symptôme ; je pense également aux psys en formation universitaire.

 

Un grand merci à Jean-Michel Cousin qui nous a donné quelques informations sur son activité de psychanalyste. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site psychanalyse-pure.fr !

 

 

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Santé & Bien-être
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.