Des planches à l’hypnothérapie 

Publié le 16 août 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Le monde contemporain, le contexte socio économique, et les circonstances personnelles amènent de plus en plus de personnes à questionner leurs choix professionnels, et certaines reconversions peuvent apparaître radicales. 

Jean-Jacques Simonian a été comédien pendant 25 ans, puis il a opté pour une formation en hypnose ericksonienne (2 cycles de formation auprès de Josick Guermeur et d’Xtrëma) pour devenir hypnothérapeute. Il a ouvert deux cabinets, l’un à Montreuil et l’autre aux Sables d’olonne, où il travaille avec son épouse orthophoniste. 

 

“Les 2 cabinets ont été créés par mon épouse et moi même : celui de  Montreuil regroupe 6 praticiens, 2 orthophonistes, 2 psychomotriciennes 1 psychologue et 1 hypnothérapeute. Ce genre de regroupement, assez courant aujourd’hui, nous a permis il y a 3 ans de cela de travailler en bonne entente et d’échanger à propos des patients qui, s’ils le désiraient, pouvaient avoir recours aux autres professionnels du cabinet” explique t-il.

Jean-Jacques, votre expérience personnelle de l’hypnothérapie joue-t-elle un rôle dans votre pratique professionnelle ? De quelle manière ?

 

J’ai consulté un hypnothérapeute, presque par acquis de conscience, juste avant d’entamer ma formation. Je souffrais à l’époque d’insomnies dues au stress de ma profession des années précédentes.

La consultation était tout sauf spectaculaire. Pas de ton particulier dans la voix du thérapeute, je me souviens avoir été plutôt détendu, rien de plus, à part la sensation d’être très au clair sur ce que je ressentais et ce que je voulais. Sans ambiguïté, sans mystère, tout en précision et calme.

Je suis sorti de la séance sans pour autant savoir si « j’en aurais pour mon argent », et le soir même, je dormais, simplement.

Cela m’a conforté dans ma démarche de rechercher l’efficacité dans cette simplicité. Pour énoncer simplement ce que j’entends du patient.

Par chance, ce souci de précision et d’efficacité s’est tout de suite retrouvé dans ma formation avec Josick Guermeur, chez Xtrëma, qui faisait écho à ce que j’avais éprouvé à ce moment clef.  

 

Est-il préférable pour les clients de faire part au thérapeute de leur expérience après une séance ? Pourquoi ?

 

C’est essentiel, mais pas en fin de séance. Après avoir travaillé toute une séance à mettre au repos ce qui parle sans arrêt, il est crucial de préserver la part silencieuse le plus longtemps possible, et l’après séance est un moment aussi important que la séance elle même. 

Même si le monde extérieur reprend naturellement ses droits, il est important que ce ne soit pas l’intellect qui s’approprie le travail de la séance, en la poétisant ou en l’interprétant, car cela réduit considérablement son efficacité. 

Et puis, ce n’est jamais qu’un équilibre un peu différent, autant en profiter.

Il y a bien quelques points matériels à régler, comme le paiement et l’éventuelle prise du prochain rendez-vous, je demande souvent à ce que l’on me rappelle pour noter ensemble les observations. Ça peut être également l’objet du début d’une séance ultérieure.

le retour à posteriori est très important pour le patient, afin qu’il puisse formuler une explication précise et maîtrisable de ce qui lui arrive, mais plus prosaïquement pour le thérapeute c’est une évaluation directe de l’efficience de son travail…Je ne compte plus les personnes qui n’ont pas donné signe pendant plusieurs mois, et heureusement pour moi, il ne s’agit pas (que) de clients mécontents. En réalité il est légitime d’oublier la séance et de se dire que le travail a été fait par soi même, puisque c’est la stricte intention de chacune des séances. Et puis, un jour, le téléphone sonne. 

 

Pour quelles situations les parents font-il appel à vous généralement ? Les enfants sont-ils plus ou moins réceptifs à l’hypnose ?

 

Les parents ont des motivations très variées. Je ne m’attarderai pas sur les demandes formulées pour obtenir l’excellence à l’école, pour oblitérer ou nier un contexte familial inadapté, tout ce qui est du domaine de la négation de la réalité, pour l’enfant et le parent.  Sinon les problématiques sont les mêmes, mais les comportements inappropriés sont ceux de l’âge de l’enfance, avec les attributs et objets de l’enfance : une énurésie (pipi au lit tardif), des tics alimentaires, des problèmes de sommeil, des addictions, des phobies, des traumas…

Mais la phase d’induction, qui entre autres, occupe l’esprit conscient se doit d’être différente pour les enfants qui vivent au présent, avec l’inconscient qui affleure et j’ai plus souvent recours aux jeux pour l’induction. Les signes de transe peuvent être moins flagrants, mais le travail s’opère. 

 

Quels sont les aspects de ce métier qui vous plaisent particulièrement ? Et les aspects les plus difficiles ?

 

En ce qui me concerne, l’attrait principal et la difficulté principale sont situés exactement au même endroit : ne rien préméditer. 

J’ai encore beaucoup de travail et beaucoup de satisfaction à chercher de côté là. 

 

Le rôle négligé 

 

En hypnose, on aspire finalement à une seule chose : trouver un fonctionnement plus harmonieux et surtout plus simple. 

S’il est entendu que ce travail s’opère par le patient seul, l’accompagnement du thérapeute permet de préserver cette simplicité, en veillant à ce que le patient ne s’égare pas et reste sur le chemin qui a été choisi. C’est un rôle à la fois discret et essentiel. 

 

Pour en savoir plus : https://www.hypnotherapeute-simonian.fr/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.