Danser, c’est faire vibrer son corps par la musique

Publié le 18 mai 2020 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Partager la passion pour la danse, l’enseigner et faire progresser les élèves, apprendre l’esprit d’équipe dans le respect et la bienveillance mais aussi travailler le rapport au corps et au mouvement. Ce sont les motivations de Nathalie Chevalier, une professeur de danse d’expérience, qui tient l’école Atelier Danse Nastasia à Dijon et que nous avons rencontrée. 

 

Nathalie est passionnée par la danse et l’enseignement. Son domaine, c’est la danse Jazz et l’expression corporelle pour laquelle elle a obtenu sa dispense d’état en 1993, après avoir fait une formation à Lille et au centre Choréia Danse à Paris. Elle est également formée en cours classique, contemporain et moderne par des professeurs très renommés dans le monde de la danse comme par exemple Laurence Fanon, Martine Hébette, Sadok Khechana, Patrice Valero et Roberta Fontana. 

 

L’atelier Danse Nastasia a été créé en 1994 au centre de Danse Tivoli au départ, puis dans son local actuel au 23 rue Général de Nansouty à Dijon. Elle travaille seule dans son atelier aussi bien pour tous les cours que pour la gestion globale. Sa fille Jade, actuellement en école de commerce gère entièrement les réseaux sociaux de l’école de danse.

Comment créez-vous une chorégraphie ? Comment décrivez-vous l’atmosphère idéale pour créer ?

 

Je prépare ma barre d’échauffement et déplacements à l’avance mais en ce qui concerne les chorégraphies, je travaille majoritairement à l’improvisation. J’ai la chance de pouvoir m’imprégner rapidement de la musique et de voir défiler les mouvements se succéder dans ma tête. Il ne me reste plus qu’à les partager à mes élèves. Les mouvements peuvent me venir à tout moment de la journée parce que la création ne vient pas uniquement pendant mes cours de danse mais à longueur de temps. Je pense que j’ai la chance d’avoir cette grande imagination que je peux communiquer à l’infini… Chaque année je crée environ 25 chorégraphies de 3 minutes environ chacune.

 

L’idéal pour moi est donc d’improviser devant mes élèves en fonction du niveau et de la tranche d’âge du groupe. Ensuite, je suis capable de donner les détails pour que chaque mouvement créé soit expliqué convenablement avec les bons comptes pour faciliter l’apprentissage. L’important pour moi est en priorité la compréhension de mes élèves. Ainsi, quand les mouvements sont entièrement assimilés par mon groupe, celui-ci est capable d’être parfaitement ensemble sur le rythme de la musique. D’ailleurs, je laisse le choix à mes élèves de la musique sur laquelle ils souhaitent danser pour le spectacle de fin d’année.

 

Je ne me lasse pas de re-montrer jusqu’à que tout soit parfaitement clair pour tous et je ne laisse jamais un de mes élèves en difficulté. Je suis capable de m’adapter et de changer les mouvements si ceux-ci ne conviennent pas ou s’ils sont trop difficiles. La danse pour moi est un partage avant tout et mettre en valeur la totalité de mes élèves. Je ne conçois pas de les mettre en difficulté sur scène. C’est important pour moi que tous mes élèves sachent faire les mouvements que je leur apprends et de ce fait, je me donne les moyens pour qu’ils réussissent.

 

Quels outils utilisez-vous pour préparer vos cours de danse ? Quels sont les points forts de ces outils ?

 

Les outils sont simples, c’est ceux que les professeurs m’ont donnés quand j’étais en formation. On nous a appris à faire notre cours en respectant une chronologie comme l’échauffement, placement du corps, coordination, assouplissement puis déplacements techniques et pour terminer enchaînement chorégraphique. Le jazz c’est aussi l’association de la technique de l’en dehors et du parallèle.

 

On était évalué sans cesse sur nos capacités d’enseigner. Ma capacité d’adaptation a été reconnue et à ce jour, mon expérience sont mes deux principaux points forts. Je pars en stage chaque année. Les stages m’aident à préparer une nouvelle barre d’échauffement tous les ans et me remettre en question.

 

Ce stage est important pour apprendre les nouvelles techniques et ne pas se laisser dépasser. Au fur et à mesure des années, le jazz a évolué vers un style plus contemporain. N’oublions pas que c’est la seule discipline réglementée en France qui s’est nourri de toutes les danses : classique, contemporaine, moderne, danse ethniques comme africaines, indiennes, espagnoles, russes et désormais hip hop. Ainsi le jazz est capable de réunir tous les styles avec une grande liberté de création.

 

Quels sont les bienfaits des cours d’éveil corporel pour les enfants ?

 

Les enfants apprennent à évoluer dans l’espace comme dans les positions (debout, assis, couché) mais ils apprennent aussi à se déplacer avec des mouvements et ainsi utiliser tout l’espace. Ils vont apprendre le temps soit le rythme c’est-à-dire être à l’écoute de la musique. L’énergie c’est l’apprentissage des mouvements lents, rapides, saccadés. Le travail de groupe, de duos. Le vivre ensemble. Le respect. Un cours de danse, c’est aussi l’école de la vie : Apprendre, échouer, se relever, réussir seul et en groupe.

 

Quels sont vos conseils pour bien choisir son cours de danse et l’établissement dans lequel prendre des cours ?

 

  1. Un professeur qui a au moins un U.V Anatomie ou équivalence car il est primordial pour donner un cours de danse de connaître et respecter le corps dans l’apprentissage. Il faut être en mesure de savoir ce qui est bon ou pas et les mouvements à éviter. Il faut savoir expliquer comment protéger le dos et les articulations de tous les élèves. Pour un passage au sol, on ne peut pas demander aux élèves de passer d’une position debout à une position assise sans respecter les genoux par exemple et sans savoir leur expliquer la technique et comment ne pas se faire mal. Sans cela, les cours peuvent favoriser des blessures graves et des gros problèmes de dos, d’articulations et d’arthrose à long terme.

 

  1. Favoriser les disciplines réglementées en France comme le Classique, le contemporain et le Jazz. Toutes les autres ne le sont pas et malheureusement beaucoup l’ignorent. L’enseignement est réglementé et le lieu d’exercice aussi comme le sol par exemple. Les cours enfants sont très réglementés et selon les âges, certaines choses sont interdites pour respecter leur croissance. Il faut obligatoirement que les professeurs qui enseignent soient formés avec des cours de pédagogie et avoir été évalués sur ce point, pour comprendre tout cela et pas seulement avoir pris des cours de danse qui nous apprennent à bien danser… Un bon danseur n’est pas forcément un bon pédagogue. L’enseignement ne s’improvise pas. C’est comme si un élève de terminale sans passer de diplôme devenait instituteur dans les écoles maternelles… Ou si un élève de première année de médecine, devenait médecin. 

 

  1. Une salle équipée d’un parquet sur lambourdes pour amortir les chocs afin de préserver le dos, les articulations de ses élèves. Ce sont des lambourdes de bois fixées d’environ 10 cm sur du béton espacées avec un parquet traditionnel posé dessus pour éviter aussi les échardes. De ce fait, il y a de l’espace libre entre les lambourdes et le béton. C’est un investissement au départ mais le but est de protéger le corps de ses élèves. Un Gymnase ou un parquet stratifié comme à la maison avec une mousse en dessous posée sur du béton ne convient pas du tout. C’est votre corps qui sert d’amorti et pas le sol. Ces sols ne peuvent pas être utilisés pour des pratiques régulières de danse.

 

  1. Un professeur qui ne crée pas de compétitions entre les élèves, qui n’a pas de préférence, qui a de l’empathie comme dans une famille et qui se remet en question tout le temps car rien n’est jamais acquis.

 

Un grand merci à Nathalie Chevalier qui nous a donné quelques informations sur son activité de professeur de danse. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site www.danse-nastasia.com !

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
Publié dans: Sports & Loisirs
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.