Choisir un infirmier en libéral pour se soigner à domicile

Publié le 7 août 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Si l’on connaît bien le métier d’infirmier au sein d’un hôpital, certaines personnes choisissent d’exercer ce métier en indépendant, c’est à dire en tant qu’infirmier libéral. Cela permet aux patients un retour plus rapide à la maison suite à une hospitalisation par exemple. Carole Royé est infirmière libérale depuis 4 ans, nous lui avons posé quelques questions. 

 

Carole est diplômée infirmière depuis mai 2009 après avoir été formée à l’IFSI de Pontivy. Elle a suivi en 2010 une spécialisation de puéricultrice, lui donnant la possibilité de soigner les plus petits.  En 2015, elle décide de créer son cabinet d’infirmière libérale à Rennes. Pendant 6 mois, elle a travaillé seule 7j/7 afin de garantir la continuité des soins de ses patients. Aujourd’hui son équipe est composée de 4 infirmiers à temps plein avec deux tournées par jour.

 

Exercer en libéral demande une autonomie face à différentes situations, il faut faire preuve d’empathie, être à l’écoute des patients et savoir gérer les situations d’urgence. Intervenant en général au domicile des patients, il est primordial d’en prendre conscience et de respecter leur intimité.

 Quel est votre domaine de compétence ?

 

Pour exercer en libéral, il faut être autonome face à différentes situations, faire preuve d’empathie, être à l’écoute des patients et savoir gérer les situations d’urgence. Nous intervenons pour la plus grande majorité au domicile des patients. C’est très important de prendre en compte ceci. Nous entrons dans leur intimité et elle est à respecter. Nous rencontrons des gens de tout âge, du nouveau-né à la personne centenaire et de tous niveaux sociaux. Nous réalisons tous types de soins (pansement, prise de sang, soins de nursing, injections médicamenteuses, perfusion, distribution de médicaments). Nous faisons également beaucoup de cancérologie et participons au maintien à domicile des personnes souhaitant finir leur vie chez elles, entourées de leurs proches. 

 

Étant puéricultrice de formation, je multiplie les prises de sang chez les tout petits envoyés par leur pédiatre.

 

Comment êtes-vous devenu infirmière à domicile ? Quels sont les aspects de votre métier que vous appréciez le plus ?

 

Je suis en disponibilité de la fonction publique hospitalière. Je travaillais en pédiatrie. J’ai connu les cadences infernales et la charge de travail qui allait de paire. Les périodes de vacances d’été qui allaient de mai à début octobre. On tournait tous les ans sans être jamais sûre d’avoir mes vacances avec mon conjoint. J’ai connu également les remplacements de collègues aux arrêts inopinés. Je ne retrouvais plus les raisons pour lesquelles j’avais fait ce métier. Nous sommes rentrés en Bretagne et quelques temps après avoir pris mes marques à Rennes, j’y ai installé le cabinet.

Ce que j’aime dans le libéral c’est prendre ma voiture et faire ma tournée à mon rythme, être autonome, pouvoir prendre du temps avec les patients dès qu’ils en ont besoin, travailler en équipe avec mes collègues du cabinet, avec les médecins, les assistantes sociales, pharmacie, prestataires de santé et surtout créer une relation de confiance avec les familles. En libéral, j’adapte mon planning à ma vie de famille, je prends les repos et vacances que je souhaite.

 

Quels sont les équipements indispensables de votre trousse de soins ? Quelles sont les fonctions de ces outils ?

 

Je me déplace toujours avec mon thermomètre, le nécessaire à prise de sang, de quoi faire des pansements et injections médicamenteuses, mon container à DASRI (déchets d’activité aux soins à risques infectieux), lecteur de glycémie…

 

J’ai également un tensiomètre, pour faire l’observance d’un traitement anti-hypertenseur, dans un contexte de cardiopathie ou en cas de situation d’urgence (malaise, douleur poitrine…), ainsi qu’un capteur de saturation pour mesurer les taux d’oxygène dans le sang en cas de détresse respiratoire. Enfin, un lecteur de glycémie peut être utile en cas de trouble de la conscience.

 

Quelles sont les raisons pour lesquelles il est recommandé de faire appel à une infirmière à domicile ?

 

Pour commencer, il faut savoir que l’infirmière libérale se déplace seule au domicile des patients, c’est une chose, mais nous maintenons un lien étroit avec le médecin prescripteur de soin, ce qui nous permet de nous mettre en contact direct lors de problèmes rencontrés (situation préoccupante ou tout simplement pour le suivi des plaies ou par rapport à l’observance des traitement médicamenteux…).

 

Nous permettons aussi le maintien aux domiciles des personnes en situation de dépendance comme de nombreuses personnes âgées. Nous mettons en place des actions visant à maintenir leur autonomie dans un endroit où elles ont tous leurs repères.  

 

En faisant appel à nous, certaines situations peuvent être évitées comme attendre des heures aux urgences pour un problème que nous pouvons prendre en charge avec les médecins traitants et donc éviter des hospitalisations pas toujours nécessaires. De plus en faisant appel à une infirmière libérale, nous permettons aux patients hospitalisés de faire des sorties anticipées et de prendre la continuité des soins.

 

Je finirai sur le fait que nous avons tous eu une formation de plus de trois ans durant laquelle nous avons acquis beaucoup de connaissances et de pratique infirmière permettant d’éviter des complications dans les situations où les patients décident de faire leurs soins eux-même, comme des surinfections de plaies ou des erreurs de prise de médicaments… Même si les soins semblent faciles à faire, laissez nous intervenir !

 

Quelles sont les limites des services de soins infirmiers à domicile ?

 

Notre nomenclature est désuète et ne correspond plus à la réalité des soins demandés aujourd’hui. Donc si le soin n’est pas référencé dans la nomenclature, il restera à la charge du patient ce qui malheureusement freine souvent la personne concernée. On peut citer par exemple la pose de bas de contention, qui est facturée au patient alors qu’ils s’avèrent être un traitement prophylactique de l’insuffisance veineuse source d’ulcères, souvent très long à soigner et donc très coûteux pour les caisses d’assurance maladie…

 

Notre travail impacte souvent notre vie privée. En effet, en structure quand on quitte le travail, la journée est finie. En libéral, arrivée à la maison, il y a toute la paperasse à faire qui nous demande un temps fou. Facture, traitement des rejets des caisses et mutuelles… Et la veille de notre journée de repos, il y a les transmissions, moment où l’infirmier qui travaille ce jour transmet au suivant qui lui, est en repos. Nous sommes également d’astreinte pour certains soins type perfusions ou l’alimentation entérale nous obligeant à nous déplacer au domicile de la personne à n’importe quelle heure.

 

Il faut aussi aimer travailler en autonomie en libéral. Sans ça, on peut se sentir seul et à la différence d’un service de soin hospitalier, tout arrêt maladie d’un collègue nécessite un remplacement que l’on ne peut refuser, obligation de continuité de soin oblige (annulation de repos voir de vacances). Ensuite il faut être prévoyant au niveau pécunier car d’un mois à un autre, notre salaire diffère en fonction de la charge de travail.

 

Un métier humain avant tout

 

Elle aime le contact humain, le dialogue et tout ce qui touche la santé. De plus, elle apprécie les soins techniques avec toute leur complexité, la précision qu’il est nécessaire d’avoir. Carole garde toujours en tête que la personne à qui elle prodigue les soins pourrait être sa mère ou sa grand-mère et elle essaye ainsi de toujours faire de son mieux.

Pour en savoir plus : http://infirmier-rennes-mabilais.com/

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.