Apprendre l’anglais, une question de pratique au quotidien

Publié le 22 mai 2019 par Pion Denise
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

Il n’est plus du tout rare aujourd’hui de rencontrer en France des étrangers qui enseignent dans des domaines différents. C’est généralement le cas des anglophones qui viennent de plus en plus dans l’hexagone et qui en profitent pour partager leurs connaissances avec les français, notamment pour ce qui est de l’apprentissage de l’anglais.

Robert HAGGART est l’un d’entre eux. Mais la raison première à son arrivée en France était d’abord par amour. Il avait, avant d’emménager en France travaillé dans une société au Canada en tant que formateur dans le secteur du marketing. Agé de 39 ans, il a créé sa propre structure grâce à laquelle il peut donner des cours d’anglais aux français, mais pas que. Il se définit comme compétent dans les domaines de la formation, de la gestion d’une entreprise ainsi que dans le marketing.

En outre, il dit être venu à l’enseignement par son amour du genre humain. Il aime le contact et se satisfait de l’aide qu’il peut apporter aux autres. Mais il nous en dit bien plus dans la suite de cet article.

 

Robert, comment êtes-vous devenu professeur d’anglais ?

Il y a environ 7 ans, j’ai travaillé en Marketing pour Michelin (Canada) à Montréal. Un jour, j’ai rencontré une femme française extraordinaire que j’ai fini par épouser en 7 mois. Elle avait emménagé avec moi à Montréal, mais après un hiver brutal, elle a réalisé qu’elle préférait la chaleur du sud de la France. J’avais hâte de voyager et j’ai toujours été fasciné par la culture européenne. Le problème était de savoir ce que j’allais faire ensuite. J’aimais mon travail, mais je n’étais pas passionné.

C’était ma chance de faire quelque chose de nouveau et d’être mon propre patron. J’ai donc pris un stage d’enseignement de l’anglais à Paris et j’ai commencé à enseigner de manière indépendante pendant environ un an. J’en suis absolument tombé amoureux. Ce qui m’attire le plus dans ce travail, c’est le contact humain et la possibilité d’aider sincèrement mon prochain. Nous avons déménagé à Montpellier il y a environ 4 ans et nous avons décidé d’ouvrir notre propre école.

Quelle méthode d’apprentissage de l’anglais préférez-vous le plus ?

Une langue comporte quatre aspects : la lecture, l’écriture, l’écoute et l’expression orale. Dans nos ateliers, nous nous concentrons uniquement à donner à nos apprenants l’occasion de parler et d’écouter autant que possible. Nos cours ne sont pas des leçons, ce sont des environnements idéaux pour la pratique de la communication orale. Pour améliorer la lecture et l’écriture, nous nous sommes associés à une start-up qui a créé une application impressionnante qui est à la fois une histoire et un outil d’enseignement de l’anglais.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour bien maîtriser l’anglais ?

La clé pour réussir c’est de développer des habitudes où l’on fait un peu d’anglais tous les jours. C’est beaucoup plus important de travailler un peu (15 minutes- 30 minutes) de manière constante que de travailler 2-3 heures que une fois par semaine. Mais pour développer la discipline de travailler l’anglais tous les jours, le matériel doit être amusant et facile d’accès. Chaque matin, une leçon personnalisée avec des contenus écrits, audio et vidéo sont envoyés par mail à nos stagiaires. Une fois que la leçon de 15 minutes est terminée, une correction immédiate avec son score et des explications sont envoyés. Leurs parcours pédagogiques s’adaptent à leurs profils en revenant sur leurs erreurs. En fin de formation, ils reçoivent un diplôme avec des statistiques de niveaux, progression et participation.

Quelles sont les techniques pour augmenter son vocabulaire en anglais ?

Le vocabulaire est évidemment très important dans toutes les langues. C’est beaucoup plus important que d’être parfait en grammaire. Saviez-vous que le plus grand dictionnaire anglais contient environ 175 000 mots ? C’est à comparer au plus grand dictionnaire français, qui contient environ 100 000 mots !  La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez vraiment besoin de connaître que 3 000 mots pour être considéré comme parlant couramment l’anglais.

Mais comment retenir tous ces mots que vous allez apprendre ? Le problème avec la mémoire, c’est qu’une fois qu’on voit un mot, on l’oublie inévitablement le lendemain. Nous utilisons donc une application pour nous aider à revoir les mots le lendemain et le surlendemain afin qu’ils restent dans notre mémoire à long terme.

Le vocabulaire est plus important que la grammaire

C’est ce que l’on retient des enseignements de Robert HAGGART. Il estime qu’il est plus important de pratiquer une trentaine de minutes par jour que de le faire plusieurs heures en quelques jours. Faire un peu d’anglais tous les jours est pour lui la clé du succès. En outre, il explique que plus on connaît des mots de la langue et plus on est capable de la parler couramment. Il en faut juste 3000 mots pour cela.

Pour plus d’informations : http://www.englishforlife.fr

Partager l'article:
Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin
Publié le par Pion Denise
TAG:
Articles similaires:

Laveco e.U.

Entreprise de nettoyage
écrit par Elena.M le 12 Mars
François et son équipe, en plus d’être très serviable ont fourni un travail d’une qualité irréprochable…

Clara Gerthy

Nutritionniste à Toulon
écrit par Kathi.P le 14 décembre
Clara a su identifier mes problèmes et a pu me trouver des solutions adaptées…

DJ Hernandez

DJ à Rennes
écrit par Elvis.Z le 12 Avril
Musique très bien sélectionnée, Dj Hernandez a assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée…

Tamara P

Traductrice à Marseille
écrit par Mateo.T le 7 Février
Elle travaille en détail et avec précision. Tout est livré dans les délais. Une personne appliquée…

Andrea Burgser

Photographie à Lyon
écrit par Anna.S le 15 Février
Andréa a su capturer les émotions et les moments clés de cette séance. Un travail d’un artiste…

Lacotec e.U

Peintre à Bordeaux
écrit par Antonio.M le 19 novembre
Peinture d’un immeuble ancien: chambre, cuisine, armoire, etc. compétent, fiable, rapide et ordonné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment fonctionne ProntoPro

Faire une demande
1

Faire une demande

Indiquez ce dont vous avez besoin en quelques clics.
Comparez les devis
2

Comparez les devis

En quelques heures, recevez jusqu'à 5 devis personnalisés.
Choisissez le professionnel
3

Choisissez le professionnel

Choisissez le professionnel le plus adapté à vos besoins après avoir comparé les devis et consulté les profils.